Mot-clé - agriculture

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, janvier 27 2016

Le seigneur des anneaux

Ce qui me rend perplexe à chaque fois que je regarde le film Le seigneur des anneaux (trilogie) c'est l'absence d'agriculture.
Le nombre de combattants et d'habitants est tout de même important mais nulle part (à part peut-être chez les Hobbits) on ne voit de champs et de paysans occupés à y travailler. On ne voit pas non plus d'élevages.
Tolkien à soi-disant créé un monde dans ses moindres détails mais avec des gens qui récoltent leur nourriture je ne sais où.
Par contre les étendues de plaines rocailleuses et les montagnes pullulent. Franchement ce genre d'endroit ne peut pas supporter une population aussi importante.
Les armées sont aussi étranges car il y a uniquement que des combattants. Il me semble que dans l'armée des USA le ratio est de 3 (ou 2 ?) non combattants pour un combattant car il faut justement gérer la nourriture, les repas, le matériel etc.
Rien de tout cela dans Le seigneur des anneaux.
Les combattants s'occupent juste de leur chevaux et de leur épées et on ne voit qu'eux. En particulier quand ils font des voyages, ils ne trainent aucune caravane pour transporter du matériel autre que des armes. Je veux bien qu'ils chassent pour se nourrir mais il ne me semble pas y avoir une faune suffisante pour nourrir des armées de 10000 hommes tous les jours. D'ailleurs l'activité de chasse devrait alors être très importante et être l'occupation permanente d'un groupe de chasseurs très efficaces. La chasse n'est pas tout à fait la même chose que le combat.
Je pense que je pourrais dire la même chose des armées du Mordor mais qui sait ce dont a besoin un Orque ? A ce propos la scène dans laquelle certains Orques (?) se rebellent car ils ont faim est des plus comiques. Ils doivent être un millier et il suffit de tuer un individu pour satisfaire les autres. Ce n'est pas très sérieux.

vendredi, mai 3 2013

Reportage ARTE : Vers une famine planétaire

http://www.arte.tv/guide/fr/046557-000/vers-une-famine-planetaire

Ce reportage pose le problème de la ressource phosphate indispensable à l'agriculture qui l'utilise comme engrais. Le phosphate est extrait de mines de calcaire dans lequel il est emprisonné. Il faut faire sauter le calcaire à la dynamite pour accéder au phosphate (de couleur noire).
Ensuite il nécessite tout un tas de traitement avant d'être utilisable dans les épandeurs agricoles. Certains traitements sont fait directement après l'extraction, d'autres en Allemagne.
La Tunisie est un producteur de phosphate qui est considéré là bas comme une ressource vitale à l'économie.
Il y a assez peu de pays producteurs d'où l'inquiétude sur cette ressource. C'est bien simple si il n'y a plus de phosphate, il n'y a plus d'agriculture possible.

Il me semble que ce reportage cautionne l'agriculture productiviste avec intrants alors qu'il existe plusieurs courants d'études sur l'agriculture autonome : biodynamique, permaculture.
Alors certes c'est un reportage intéressant mais je ne peux m’empêcher de penser qu'il masque le vrai problème : l'agriculture aujourd'hui n'est pas durable/soutenable et ce n'est pas juste un problème de phosphate. Il y a aussi un gros problème de pétrole, et qui persiste avec les méthodes de recyclage du phosphate. Il y a aussi un gros problème de désertification des sols et si on ajoute encore du phosphate cela ne fera qu'empirer.
Pour sortir de cela il faut arrêter d'urgence la mono-culture et cultiver ensemble plusieurs espèces dont certaines seront là pour fertiliser le sol, d'autres pour détourner les insectes prédateurs. Il y a des gens qui savent faire cela.

samedi, juillet 9 2011

Bidoche encore

J'ai entendu parler l'autre jour de viande fabriquée et non plus issue d'un animal.

Autant les fabricants de cette "viande" ne pourront plus être taxés de cruauté envers les animaux, autant je ne crois pas que ce soit une solution aux problèmes de l'industrie de la viande.
Tout est affaire de rendements.
La vache est une machine à fabriquer de la viande à partir de céréales ou d'herbe. Elle a donc un rendement. On sait déjà qu'il n'est pas très bon quand on prend en compte les calories apportées (céréales) et les calories récupérées (viande), c'est entre 6 et 10 fois moins.
Imagine-t-on que l'homme (ce crétin scientiste) puisse fabriquer une machine dont le rendement serait meilleur que celui de la vache ?
Non, ça ne me semble pas possible.

Tout cela me parait être encore une vaste fumisterie pour vendre un produit qui va encore demander de transformer des forêts en champs d'OGM pour le bonheur des industries agro-alimentaires.

Donc je vais me contenter de manger moins de viande qu'elle soit animale ou de synthèse.

Dans le même registre, dans le livre Bidoche de Nicolino, il y a un débat autour de la notion de bientraitance animale. C'est évidemment de la novlangue pour ne pas avoir à utiliser le terme bien-être animal qui est plutôt utilisé par les associations qui veulent supprimer les traitements cruels envers les animaux, ce que l'industrie ne veux absolument pas pour ne pas diminuer les rendements.
Le lobby industriel essaie de justifier ses agissements en disant que les animaux n'ont pas de douleurs équivalentes aux sensations humaines (je simplifie) donc on ne peut pas parler de bien-être.
C'est évidement un gros mensonge car il me semble que toute personne normalement constituée a compris que les animaux souffrent de la même façon que les humains, en particulier les mammifères qui sont si proches de nous. Ils ont un cerveau, des nerfs donc ils souffrent. Dire le contraire est une absurdité. Malgré cela, l'industrie engage des pseudos scientifiques pour faire des pseudos études pour essayer de démontrer le contraire. C'est honteux.

lundi, juin 13 2011

Farine animale

L'Europe pourrait autoriser à nouveau les farines animales .
Etonnant non ?
En fait non. L'Europe travaille essentiellement aux profits des actionnaires.
Donc désormais il y aurait des restrictions, les farines animales ne seraient pas données aux bovins mais aux poissons et ensuite (si tout se passe bien ?) aux porcs et aux volailles.
Donc on est absolument sûr que dans ces cas, ça ne pose pas de problèmes, on est tellement intelligent à la Commission Européenne.

Ca me fait une raison supplémentaire de détester cette Europe, et de manger végétarien :)

dimanche, juin 12 2011

Sécheresse et éleveurs

Les éleveurs sont les premières victimes de la sécheresse.
Combien de fois a-t-on lu ces propos ?
Le problème n'est pas la sécheresse mais l'élevage tout simplement. Savez-vous que selon la FAO, il faut entre 4 et 11 calories végétales pour obtenir une seule calorie animale ? L'élevage est un gaspillage des ressources céréalières alors même que des milliards de personnes ne mangent pas à leur faim.
Arrêtons l'élevage et il y aura bien assez de céréales, de légumes et de fruits pour nourrir tout le monde. De toute façon, si ce n'est pas l'homme qui stoppe la progression insensée de l'élevage, c'est la nature qui va s'en charger avec à la clé des conséquences dramatiques pour notre environnement et nos conditions de vie.

dimanche, juin 5 2011

Quelques chiffres sur l'élevage

Extrait du livre Bidoche de Fabrice Nicolino, l'élevage représente :

  • 18% des émissions de gaz à effet de serre dues à l'homme (dont CO2, méthane et protoxyde d'azote)
  • 64% des rejets d'ammoniac dus à l'homme

Alors c'est bien de se préoccuper des rejets dus aux transports mais ça ne suffit pas. Or les débats sur l'élevage sont inexistants, à part chez les écologistes.
L'ironie de l'histoire est que ces chiffres ne viennent pas des écologistes mais de la F.A.O. dans un rapport de 2006 intitulé Livestock's long shadow qu'on trouve sur internet.
Je complète (je lis en même temps) à propos de l'eau :

  • un bœuf consomme 110 litres d'eau par jour (tout usages confondus)
  • un porc 70 litres

Ca fait réfléchir en ces temps de sécheresse...

A ce propos une initiative intéressante : le protocole de Paris, sur le modèle du protocole de Kyoto, pour engager un changement général d'alimentation. Adressé à NS, sans réponse.

samedi, août 8 2009

Les aides

Je suis vraiment scandalisé par le fait que le gouvernement envisage seulement un instant de demander aux producteurs de fruits et légumes de rembourser les aides perçues.
Il me semble que c'est entièrement au gouvernement d'assumer la pseudo illégalité de ces aides par rapport aux principes débiles de l'Europe puisque c'est lui qui les a versées. C'est aussi à ce gouvernement d'assumer les actions de leurs prédécesseurs.
A mon avis les producteurs ne doivent pas céder, ils doivent faire bloc, le gouvernement ne pourra pas les obliger à rembourser ces aides à partir du moment où ce sont des aides et non des crédits.
C'est la crise et l'Europe nous tape sur la tête pour bien qu'on s'enfonce profond. Si vous voulez encore de cette Europe, continuez à voter UMP les français !

samedi, mars 15 2008

Monsanto

Juste pour faire du buzz, ne ratez pas l'émission "Le monde selon Monsanto" sur Arte en ce moment. Elle doit encore être visible sur le site Web, ou même peut-être rediffusée la nuit (à surveiller).
Sinon en cherchant monsanto sur youtube on trouve ça qui doit être un extrait.