Mot-clé - environnement

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, mars 12 2016

Fukushima, chronique d'un désastre

J'ai revu le film "Fukushima, chronique d'un désastre" et voila ce que j'en retiens :

  • le tremblement de terre a provoqué l'arrêt des réacteurs mais cela prend du temps
  • le tsunami a provoqué la coupure de tous les systèmes électriques, donc il n'y avait plus aucune jauge qui fonctionnait dans la salle de commande
  • comme il n'y avait plus d'électricité, le réacteur n'était plus refroidit
  • les japonais ignoraient que le condenseur se fermait en cas de coupure d'électricité, alors que c'est un élément essentiel pour refroidir le réacteur en cas de coupure. On peut se demander pourquoi il se ferme dans ce cas mais le fait est que les américains qui avaient les mêmes centrales eux le savaient et étaient entrainés à l'ouverture manuelle requise.
  • les japonais pensaient donc que le condenseur fonctionnait
  • un défaut non corrigé dans la jauge qui contrôle le niveau d'eau dans le réacteur - donc un élément essentiel pour savoir si tout va bien dans le réacteur - provoquait des affichages incorrects dans la salle de commande et a induit en erreur les ingénieurs.
  • le condenseur a été ouvert puis refermé par crainte de sa destruction. En fait il pouvait rester ouvert tout le temps.

Suite à toutes ces péripéties, l'eau s'évapore totalement et le cœur du réacteur fond et transperce la cuve. Une explosion due à l'hydrogène accumulé détruit le bâtiment.
La catastrophe est donc la combinaison exceptionnelle d'un ensemble d'éléments pas forcément fatals pris isolément.

On est quand même estomaqué de se rendre compte à quel point la sécurité est négligée dans la gestion de ces centrales. Il est évident qu'aucun concepteur de centrale n'a déjà imaginé les conséquences d'une panne totale d'électricité. Finalement l'élément le plus faible d'une centrale est son système de refroidissement à base d'eau. L'eau est un élément très difficile à manier et en plus il peut prendre des formes multiples (liquide, vapeur, solide) qui n'ont pas toutes les mêmes caractéristiques. Quand l'eau est liquide, il est très difficile de l’empêcher de couler partout. Quand c'est en vapeur cela met le conteneur sous pression. Donc je me demande quelle drôle d'idée ont eu les ingénieurs de baser le refroidissement sur l'eau. A posteriori je trouve ça complètement débile.

vendredi, août 23 2013

Interview de Jacques Blamont

Dans cette video Jacques Blamont fait une analyse assez censée de la situation mondiale au niveau de l'épuisement des ressources et du changement profond de société que cela va impliquer. Il est par ailleurs très pessimiste sur le fait de renverser la tendance avec la science et la technique car selon lui, ces disciplines ont eu l'effet inverse dans le passé.

Par exemple, faire des voitures qui consomment moins d'essence a pour conséquence d'augmenter la consommation globale et non de la diminuer.

Donc la solution ne viendra pas de là. D'où peut-elle venir alors ? Il avance qu'une première étape serait d'arrêter de manger de la viande et d'arrêter l'élevage de bovins qui est très consommateur de ressources.

Puis il parle de la religion hindoue qui interdit de manger de la viande. De fil en aiguille il avance l'idée que la religion seule peut amener des changements de mœurs, mais pour cela il faut que la religion parle d'une seule voix, et donc ait un chef (ce qui n'est pas le cas de la religion hindoue il me semble). La seule religion a avoir un chef est la religion catholique.

Et bien voila la solution : la religion catholique est chargée de modifier les mœurs pour qu'une autre société moins gaspilleuse de ressources puisse émerger !

C'est incroyable un tel raisonnement venant d'un scientifique, non ?

En gros il dit que la religion est un organisme de manipulation des masses très efficace et qu'il faut l'utiliser pour une autre cause que Dieu. C'est finalement assez cynique et typique des scientifiques qui savent mieux que vous ce dont vous avez besoin : d'une bonne petite dictature technocrate !

Ceci dit moi je veux bien que la pape essaye de faire passer des messages du style : manger moins de viande (le carême !), prenez votre vélo, économiser l'eau etc. Je préfère ça aux histoires abracadabrantes de Jésus et Cie.

Mais je ne voudrai pas vous décourager de regarder l'interview qui est assez intéressant par ailleurs.

dimanche, avril 15 2012

Les déchets nucléaires

Finalement, après avoir lu le document Casse-tête sur ce site, je ne change pas mon avis sur l'enfouissement.
Pour moi l'enfouissement en soi n'est pas une si mauvaise solution. Je ne sais pas si Bure est un solution géologiquement bonne mais je pense que des sites corrects doivent exister. Je ne vois pas d'autre solution pour enfouir des déchets dont la période dépasse 500 ans. Même gérer des déchets de 300 ans en surface ne me parait pas sérieux. Sans même parler du risque de pollution, on peut imaginer que des personnes volent ces déchets pour en faire des bombes sales. Peut-on assurer la sécurité d'un site pareil ?
Et pour la pollution je préfère qu'elle ait lieu à 500m de profondeur qu'en surface.

Par contre c'est vrai que si on accepte l'enfouissement sans contre-parties, ce sera un blanc-seing à l'industrie nucléaire pour continuer à polluer sans vergogne.
Il faut donc l'accepter à la condition de sortir du nucléaire.
L'enfouissement servira dans ce cas à faciliter le démantèlement, qui sera de toute façon une entreprise très complexe.
Donc le pré-requis est d'en finir avec le nucléaire, de fermer toutes les centrales une par une et de commencer à démanteler.

jeudi, septembre 8 2011

Il faudra vivre avec...

Je suis frappé du tour passéiste que prend la vie au royaume de la pollution permanente.
J'ai écouté l'émission le téléphone sonne sur les allergies et une des discussions qu'il y a eu était de dire qu'il faut apprendre aux personnes atteintes d'allergies de pouvoir vivre avec. Par exemple, vivre avec l'asthme, avec l'eczéma etc.
C'est vraiment un aveu d'échec de la médecine. En gros on ne peut pas vous guérir parce qu'on ne connait pas les causes, et éventuellement si on les connait on ne peut pas les supprimer, et en plus ça risque de s'aggraver à l'avenir. Donc démerdez-vous pour que votre vie soit la moins pire possible.
Ce genre de discours me déprime au plus haut point parce que pendant ce temps on dépense des milliards pour faire des guerres insensées, pour TUER des gens qui ne nous ont RIEN fait. On dépense aussi des milliards pour sauver des banques PRIVEES.
La situation avec le nucléaire est similaire en particulier au Japon. Les gens vont devoir vivre avec les radiations, on ne peut rien y faire, c'est la faute à pas de chance.
Et en France, on ne peut rien y faire ? Evidemment que si on peut y faire quelque chose, SORTIR DU NUCLEAIRE et avoir une agriculture BIO. Ca limitera les dangers de radiations et les dangers de pesticides et autres OGM des professeurs foldingues.

lundi, août 8 2011

La catastrophe de Carter

Je lis en ce moment le roman Temps, les univers multiples de Stephen Baxter.
Au bout de 80 pages il y a une idée fascinante qui est évoquée : la catastrophe de Carter. Cela a un rapport avec la question qu'on s'est tous posée : pourquoi suis-je né à cette époque ?
Je ne sais pas si je vais réussir à l'expliquer mais au pire allez voir Wikipedia.
En gros, la démographie sur Terre est exponentielle ce qui fait que les derniers 100 ans concentrent une grande proportion de la totalité des humains. Selon toute probabilité, si on considère par exemple la période -10000 ans à nos jours, il y a donc de fortes chances que quelqu'un naisse dans ces 100 ans (j'ai choisi arbitrairement).
Si on étend la durée à par exemple 10000 ans dans le futur et qu'on considère toujours une croissance exponentielle (sur Terre ou ailleurs), on imagine que la période 9900-10000 sera celle où il y aura la plus forte proportion de personnes sur la période -10000 à 10000.
Du coup la plus forte probabilité d'existence est cette période dans le futur, et on se demande alors pourquoi nous ne vivons pas à cette époque ?
La réponse est : l'humanité va subir une catastrophe qui va l'empêcher de croitre comme elle l'a fait jusqu'à maintenant.
Je trouve vraiment cette idée fascinante car issue des mathématiques et de la logique (voir le lien pour plus de précisions). Evidemment on se dit que la Terre ne va pas supporter une croissance exponentielle longtemps (contrairement à ce que pensent les économistes non atterrés), mais qu'en plus les humains ne vont pas partir coloniser l'espace, ce qui aurait pu faire croitre leur nombre de manière très importante.
Et bien non car si il l'avaient fait, on seraient tous dans des colonies éparpillées dans la galaxie. Au lieu de ça on est nés sur le vaisseau Terre et il va falloir bien l'entretenir pour le faire durer le plus possible.

Pour simplifier, cette théorie dit que (d'après Wikipedia) : il y a 95% de chance que la race humaine s'éteigne dans 9120 ans.

Mise à jour: j'ai trouvé à ce sujet un entretien de Brandon Carter qui est très intéressant.
Mise à jour: un texte très technique sur le sujet dont le premier paragraphe est tout de même compréhensible.

mercredi, juillet 27 2011

Enercoop

Connaissez-vous Enercoop ?
C'est un fournisseur d'électricité 100% renouvelable. En fait ils garantissent que vos sous servent à acheter de l'électricité venant d'installation d'énergie renouvelable. Evidemment l'électricité vient toujours du même réseau. Ils réinvestissent aussi leur éventuels gains dans les infrastructures.
C'est intéressant mais vraiment réservé aux militants écolos car le surcout est de 30% ce qui fait 100€ de plus par an en ce qui me concerne. C'est peu et beaucoup à la fois. Peu car moins de 10€ par mois et trop pour se dire : hop j'y vais sans y penser à deux fois. Néanmoins je n'exclue pas d'y aller quand je serai plus décidé car c'est cohérent avec mon refus du nucléaire, mais la cohérence coûte de l'argent :)

Ah oui on peut aussi être sociétaire puisque c'est une coopérative.

samedi, juillet 9 2011

Bidoche encore

J'ai entendu parler l'autre jour de viande fabriquée et non plus issue d'un animal.

Autant les fabricants de cette "viande" ne pourront plus être taxés de cruauté envers les animaux, autant je ne crois pas que ce soit une solution aux problèmes de l'industrie de la viande.
Tout est affaire de rendements.
La vache est une machine à fabriquer de la viande à partir de céréales ou d'herbe. Elle a donc un rendement. On sait déjà qu'il n'est pas très bon quand on prend en compte les calories apportées (céréales) et les calories récupérées (viande), c'est entre 6 et 10 fois moins.
Imagine-t-on que l'homme (ce crétin scientiste) puisse fabriquer une machine dont le rendement serait meilleur que celui de la vache ?
Non, ça ne me semble pas possible.

Tout cela me parait être encore une vaste fumisterie pour vendre un produit qui va encore demander de transformer des forêts en champs d'OGM pour le bonheur des industries agro-alimentaires.

Donc je vais me contenter de manger moins de viande qu'elle soit animale ou de synthèse.

Dans le même registre, dans le livre Bidoche de Nicolino, il y a un débat autour de la notion de bientraitance animale. C'est évidemment de la novlangue pour ne pas avoir à utiliser le terme bien-être animal qui est plutôt utilisé par les associations qui veulent supprimer les traitements cruels envers les animaux, ce que l'industrie ne veux absolument pas pour ne pas diminuer les rendements.
Le lobby industriel essaie de justifier ses agissements en disant que les animaux n'ont pas de douleurs équivalentes aux sensations humaines (je simplifie) donc on ne peut pas parler de bien-être.
C'est évidement un gros mensonge car il me semble que toute personne normalement constituée a compris que les animaux souffrent de la même façon que les humains, en particulier les mammifères qui sont si proches de nous. Ils ont un cerveau, des nerfs donc ils souffrent. Dire le contraire est une absurdité. Malgré cela, l'industrie engage des pseudos scientifiques pour faire des pseudos études pour essayer de démontrer le contraire. C'est honteux.

samedi, octobre 16 2010

Le photovoltaique

Un article intéressant ici qui parle des promesses et des objectifs de Sarkozy en 2009 sur le pourcentage d'énergies renouvelables à atteindre en 2020 : 23%.
La réalité actuelle qui se profile est tout autre : c'est un sabotage de la filière photovoltaïque par la baisse du tarif de rachat en particulier, alors même que comme le dit l'article des études montrent que le photovoltaïque commence à avoir le même coût de revient que le nucléaire (en fait étant donné la sous-évaluation chronique du coût du nucléaire, j'en déduit que le photovoltaïque est certainement plus rentable que le nucléaire).
Une fois de plus notre gouvernement incompétent prend des décisions irresponsables qui mettent en péril l'avenir de la France (c'est bien dit non ?).

Pour rappel, dans le domaine éolien, l'Allemagne et l'Espagne sont autour de 20GW (4,5GW en France) ce qui représente environ 20 tranches de centrale nucléaire en fonctionnement optimal, ce qui n'est pas toujours le cas évidemment mais c'est pour fixer les idées. Les chiffres concernant le photovoltaïque sont dans l'article.

dimanche, août 9 2009

Décroissance

Je viens de finir le livre de Yves Cochet L'antimanuel d'écologie et je dois dire que ce livre est particulièrement anxiogène ;)
En particulier la fin du livre apporte des solutions pour que la catastrophe écologique, économique (...) soit limitée (déjà l'éviter est impossible ...), et c'est particulièrement angoissant sur les évolutions de mentalité que cela va demander (je ne sais pas quand d'ailleurs). Un exemple parmi d'autre pour limiter la consommation de pétrole (le but étant d'être de moins en moins dépendant) :
Etablir des quotas pour rationner l'essence, l'essence ne sera plus achetée avec de l'argent mais avec des bons d'achat octroyés par l'état.
Cette solution peut paraître extrême mais elle a l'avantage énorme de ne pas pénaliser les pauvres par rapport aux riches (ce qui va être le cas avec la future taxe carbone). Cette simple mesure permettrait un gain de 10% sur la consommation. Encore mieux les riches avec leur voitures qui consomment trop seront incités à acheter des voitures plus sobres si ils veulent faire plus de kilomètres, c'est pas génial ça !
Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter ce document que j'ai trouvé en cherchant Saving oil in a hurry dans google, c'est une analyse d'un document de 2005 (!) de l'IEA (International Energy Agency) mais en anglais qui expose tout un tas de mesures aussi effrayantes (innovantes) les unes que les autres.
Evidemment je suis 100% d'accord avec la plupart de ces mesures, mais j'ai du mal à imaginer le monde dans lequel elles pourront s'exercer, en particulier aucun politique actuel n'osera prendre de telles mesures car trop impopulaires. Le scénario le plus vraisemblable sera que les politiques ne feront rien de tangibles (sauf prendre des mesures inefficaces et antisociales), et qu'on sera dans l'urgence mis devant le fait accompli : il n'y plus de pétrole (ou trop cher) !

PS: à oui, un truc qui m'a bien travaillé aussi, dans son livre Yves Cochet parle d'un pic énergétique, plus seulement pétrolier ou gazier, mais concernant la production totale d'énergie qui doit chuter à partir de je ne sais plus quand, no futur qu'ils disaient ...

Un article en rapport histoire de flipper un peu plus ;)

jeudi, juillet 31 2008

Immeubles bioclimatiques

Incroyable je viens de découvrir qu'il existe un immeuble d'habitation bioclimatique à Rennes depuis 2001, il s'appelle "Salvatierra".
Mais, mais pourquoi c'est le SEUL ?!
Pourquoi tous les immeubles neufs prévus pour 2009 et autre ne sont pas bioclimatiques ?
Ils pourraient au minimum mettre l'eau chaude sanitaire en solaire. Cette découverte est à la fois une bonne nouvelle - ça existe près de chez moi - et une mauvaise nouvelle car c'était juste une expérience (projet européen "CEPHEUS").
Il faut transformer l'expérience en industrialisation, crénom de mildiou !

samedi, mars 15 2008

Monsanto

Juste pour faire du buzz, ne ratez pas l'émission "Le monde selon Monsanto" sur Arte en ce moment. Elle doit encore être visible sur le site Web, ou même peut-être rediffusée la nuit (à surveiller).
Sinon en cherchant monsanto sur youtube on trouve ça qui doit être un extrait.

samedi, octobre 21 2006

Puit de carbone

Je viens de relire le livre "Globalia" de Jean-Christophe Rufin et un détail m'a paru bizarre : une tribu (les "fraiseurs") est chargée de protéger le "puit d'ozone" constitué par la forêt d'amazonie.
Sur le coup je n'ai pas vraiment compris le lien entre la forêt et l'ozone mais j'avais le sentiment que quelque chose n'allait pas.
Maintenant je pense que c'est une erreur, car en lisant le hors série Courrier international sur le climat, il apparait qu'une forêt constitue un "puit de carbone" car elle absorbe une grande quantité de CO2.

mercredi, février 1 2006

Hybride

PSA a annoncé leur voiture hybride diesel-électrique et qui consomme 3,4l au 100km.
Evidemment c'est super, il était temps qu'ils réagissent après la claque technologique qu'ils ont prise avec la Prius. Ensuite on entend qu'elles seront prètes qu'en 2010 !!

Alors là je m'interroge, est-ce qu'ils croient que Toyota va rester les bras croisés pendant 4 ans ?
Ben non en 2010 la Toyota Prius consommera 1l au 100, non ?