dimanche, août 13 2017

Sunshine

Ce film a-priori assez agréable à regarder est débile pour plusieurs raisons.
D'une part un vaisseau qui part pour sauver le monde n'embarque pas uniquement une dizaine de personnes. Pourquoi ? Parce que 10 personnes qui vivent ensemble très longtemps finissent par se foutre sur la gueule. C'est prouvé. Il faudrait au moins cinquante personnes pour que ce soit vivable.
En fait la raison n'est pas juste pour que ce soit vivable mais aussi pour qu'il y ait une redondance entre les personnes car il n'est pas exclu qu'une personne importante meurt.
D'ailleurs à un moment il faut réparer le bouclier et c'est le commandant lui-même qui s'en charge et meurt. Démonstration.

D'autre part, le scénario nous dit qu'une seule personne fait les calculs pour changer la trajectoire. Déjà lorsqu'un ordinateur pilote le vaisseau pourquoi est-ce une personne qui fait les calculs. Ensuite sur des calculs aussi importants, il serait bon d'avoir plusieurs contrôles.
Par ailleurs l'équipage est censé être composé de gens rationnels mais quand un incendie se déclenche la personne en charge veut rentrer dans la pièce en feu. Pour faire quoi ?
Le "psy" est drogué au soleil quelque soit le sens que cela peut avoir.
Et pour finir le psychopathe de service détruit tout l'intérêt de ce film dont l'histoire aurait pu donner quelque chose d’intéressant.
Finalement ce film n'est pas différent de 99,99% des autres films : il prend les spectateurs pour des cons.
On admet que la télévision par la désinformation et la publicité abrutit les masses mais le cinéma est juste derrière. Je pense de plus que le cinéma instille une propagande plus insidieuse car plus subtile et cachée sous des effets flatteurs. Je ne fait pas cette remarque par rapport à Sunshine mais en conséquence de tous les films "populaires" que j'ai vu.
Un seul exemple : le sacrifice.
Dans combien de films avez-vous vu cette scène dans laquelle une personne doit rester et mourir pour actionner un dispositif qui sauvera toutes les autres ?
Très souvent.
Trouvez-vous ça normal de mettre en scène encore et encore des sacrifices ?
Quelle peut bien en être la raison ?
Une raison évidente est que c'est un moyen pour l'oligarchie de faire accepter leur sort aux gens qui sont dans la difficulté. Par exemple des parents vont accepter des conditions de travail indécentes parce que cela aide leurs enfants.
Évidemment dit comme ça, ça parait absurde mais cette propagande est instillée dans chaque film que vous voyez et cela ne peut qu'affecter votre jugement.
Avez-vous vu récemment une personne "importante" disons un politique faire un sacrifice personnel pour la communauté ?
Pas moi.
Je n'ai qu'un conseil : arrêter d'aller au cinéma ou alors avec un esprit critique bien affuté.

jeudi, juin 22 2017

Kawai MP7

Kawai MP7 Je viens d'acquérir un piano électronique Kawai MP7. C'est à la fois un piano et un clavier de contrôle. Le clavier a un toucher lourd comme celui d'un vrai piano, quatre-vingt huit notes et n'a pas la même lourdeur selon la position des touches.
C'est vraiment un plaisir de jouer dessus avec les sons de piano acoustique et électrique. Il y a aussi des sons fabuleux d'orgues à tirettes mais le clavier est un peu trop lourd dans ce cas. Il est possible de modifier les tirettes (drawbars) avec les curseurs et les potentiomètres présents.
Les autres sons (cuivres, violons etc.) sont plus communs.
La polyphonie est de 256 notes ce qui est très large et permet d'empiler 4 couches sans problèmes.
A part le jeu direct qui est génial, je me demandais si il avait des possibilités MIDI en réception car en émission il est possible de le configurer très précisément.
Il s'avère qu'il possède un expandeur MIDI GM intégré qui peut jouer en parallèle du jeu direct. Je n'ai pas encore tout compris de la façon dont on programme chaque partie dans ce cas mais c'est une bonne surprise de pouvoir jouer un MIDIFile et d'improviser par dessus. Il est aussi possible de le faire à partir de fichiers présents sur une clé USB.
Il a de très bonnes critiques sur audiofanzine.

vendredi, mars 3 2017

Waldorf microQ

J'ai bien avancé sur la version WEB de mon éditeur pour le Waldorf microQ. Il me reste du boulot sur les effets et sur l'arpeggiateur et du test... L'interface est assez encombrante mais au moins je vois clair. Au lieu de mettre des onglets j'ajoute les boites en vertical donc il suffit de scroller.
J'ai un peu amélioré le knob du coup il faudrait que je mette à jour l'éditeur pour le Matrix1000.
Quand j'aurais une version stable en Electron j'ajouterai le lien ici. Editeur microQ

Voila j'ai une première version disponible : Micro Q

dimanche, août 21 2016

Patrouille de France

Quelques photos de la patrouille de France en exercice à Perros-Guirec. Quand je regarde ces photos cela me fait penser aux BDs que je lisais quand j'étais jeune, en particulier Buck Danny et les Blue Angels.

samedi, juillet 2 2016

Invasion

Il existe un certain nombre de films américains qui décrivent une situation d'invasion de la Terre par des extra-terrestres. Les extra-terrestres sont en général très laids et évidemment très méchants.
Qu'ils soient méchants, cela peut se comprendre, après tout ils veulent nous tuer et prendre notre place sur la Terre. Par contre qu'ils soient laids je n'ai toujours pas compris pourquoi. Alors parfois ils peuvent prendre l’apparence humaine pour mieux nous tromper. Ca fait moins d'effets spéciaux.
Bon alors que se passe-t-il ?
Et bien les humains retroussent leur manches, oublient leurs querelles et bottent le train de ces ET indésirables.
Alors tout ça c'est très beau mais cela me renvoie à l'époque où les USA étaient le pays des indiens d'Amérique et que les envahisseurs étaient des hordes de cinglés venant d'Europe. Les indiens ont bien essayé de résister à l'envahisseur mais ces cons-là avaient des lasers armes perfectionnées et donc une supériorité technique décisive. Ils n'avaient aussi aucun honneur ce qu'il leur a permis de berner les tribus qui n'étaient pas du tout habituées à une telle hypocrisie.
Bref les jeux étaient faits d'autant que les colons s'estimaient dans le droit de conquérir ces terres qui semblaient-il ne servaient à rien. Ils ne comprenaient ou ne voulaient pas comprendre la vie que menaient les tribus. Alors quand Dieu est avec nous on massacre sans se poser de question.
Des cinglés je vous dis.
Donc pour en revenir au cinéma, je n'ai pas encore vu dans ces films d'extra-terrestres belliqueux une petite allusion à la façon dont les USA se sont créés. C'est donc pour moi d'une parfaite hypocrisie et d'un très grand cynisme.
Les USA participent aux plus grands massacres guerriers sur la Terre et Hollywood voudrait nous faire croire que ce pays est solidaire de tous les résistants à l’envahisseur.
Maintenant que j'y pense c'est désormais l'Europe qui est doublement envahie d'un côté par l'impérialisme culturel et économique US et d'un autre côté par des hordes de sauvages d'Afrique et du Moyen-Orient qui ne veulent pas se battre pour défendre leur pays, préfèrent forcer l'entrée de celui des autres, massacrer et violer, le tout en braillant au nom de leur infâme déité régressive.
Alors si on suit l'enseignement d'Hollywood, il faut prendre les armes et botter le train aux envahisseurs.

dimanche, juin 12 2016

Editeur Matrix-1000 en WEB

Je suis en train de finaliser un éditeur pour le Matrix-1000 en technologie WEB. Il utilise AngularJS pour l'IHM et l'API WEB MIDI pour les fonctions MIDI. Le résultat est plutôt pas mal mais j'ai encore quelques problèmes à régler. A noter qu'il ne fonctionne que sur Chrome et ses dérivés à cause de l'API MIDI.
Un problème sur lequel je suis tombé c'est l'API MIDI désactive les SYSEX lorsque certains critères de sécurité ne sont pas remplis. La conséquence est que je ne peux pas le déployer sur free car il me faudrait un certificat SSL.
Donc pour le moment il ne peut fonctionner qu'en localhost. matrix-web
Mise à jour - 26 juin 2016 :
Il est désormais possible de le télécharger ici.
Mise à jour - 11 sept 2016 :
Ajout de l'application Electron en Win64.

lundi, mai 2 2016

Terminator

Non je ne vais pas faire la liste des incohérences du scénario de tous les épisodes de Terminator.
En fait je voudrais juste attirer l'attention sur un procédé cinématographique utilisé dans les combats entre humains et robots.
Ainsi il est très courant que les robots frappent l'humain de manière à l'envoyer valser dans un mur ou ailleurs. Il (le robot) peut aussi le prendre par une jambe et le projeter et doit ensuite marcher (ou ramper) pour aller frapper l'humain une nouvelle fois. On assiste donc à une espèce de jeu de foot où le robot shoot dans le ballon pour ensuite courir le chercher un peu comme un chat avec une balle.
Évidemment la logique voudrait que le robot tordre le cou de l'humain une fois que celui-ci est proche de lui puisqu'il a un avantage énorme en force. Il a tout intérêt à se retrouver au contact de l'humain pour en finir facilement.
Mais ce n'est jamais ce qui se passe.
Un autre élément amusant est qu'un terminator ne coure jamais pour attraper un homme (sauf peut-être dans le II). Non il se doit de marcher lentement, en prenant son temps comme si il savourait son plaisir de faire la chasse aux humains. Comique non ?
Du coup les combats sont juste tournés pour remplir un film avec des scènes inutiles et ridicules. On n'y croit pas un instant car on voit bien que le robot devrait gagner à tous les coups et inconsciemment (du moins quand on voit le film pour la 1ère fois) on se dit qu'il y a quelque chose qui ne va pas.
La débilité du cinéma m'étonnera toujours.

jeudi, mars 17 2016

Jeu de la vie 1.1

J'ai publié une nouvelle version de mon jeu de la vie sur Android.
Cette version permet de dessiner des cellules ou d'en supprimer avec le doigt. On peut désormais partir d'un écran vide. La taille de la gomme peut être modifiée dans les préférences.
Du coup c'est assez amusant de chercher des combinaisons qui durent. J'aime particulièrement les figures symétriques. J'en ai trouvé par hasard une qui boucle sur plusieurs cycles.
Je pense qu'une amélioration future sera de pouvoir sauvegarder l'état courant dans un fichier ou une base de données et de pouvoir les recharger et les exporter.
Une autre amélioration sera de pouvoir zoomer car avec beaucoup de cellules l'édition n'est pas précise.
Afficher une grille permettrait de faciliter le placement des cellules.
Enfin, un undo ne serait pas de trop car cela éviterait de prendre la gomme quand on a placé une cellule au mauvais endroit. Screenshot_2016-03-16-20-53-41.png

samedi, mars 12 2016

Mise à jour de logiciels

J'ai recompilé l'éditeur Matrix-1000 pour OSX en incorporant les modifications de vicktorvos. Du coup tous les paramètres sont sur le même écran comme pour l'éditeur JavaFx. A noter que le bouton DCO2 permet de basculer sur le générateur de bruit qui est exclusif avec le DCO2, chose que je n'avais pas remarquée.

Sinon j'ai fait des modifications essentiellement cosmétiques sur l'éditeur Matrix-1000 JavaFx pour que la fenêtre soit plus petite.

Je me rend compte que je n'ai pas parlé de ma merveilleuse application Android : Le jeu de la vie. Bon c'est une application hyper simple que j'ai faite pour tester le développement sur Android Studio. En fait c'est un portage d'une application iphone que j'avais faite il y a longtemps sans la publier. Je viens donc de justifier des années après les $25 que j'avais donnés à Google pour le compte développeur.

Fukushima, chronique d'un désastre

J'ai revu le film "Fukushima, chronique d'un désastre" et voila ce que j'en retiens :

  • le tremblement de terre a provoqué l'arrêt des réacteurs mais cela prend du temps
  • le tsunami a provoqué la coupure de tous les systèmes électriques, donc il n'y avait plus aucune jauge qui fonctionnait dans la salle de commande
  • comme il n'y avait plus d'électricité, le réacteur n'était plus refroidit
  • les japonais ignoraient que le condenseur se fermait en cas de coupure d'électricité, alors que c'est un élément essentiel pour refroidir le réacteur en cas de coupure. On peut se demander pourquoi il se ferme dans ce cas mais le fait est que les américains qui avaient les mêmes centrales eux le savaient et étaient entrainés à l'ouverture manuelle requise.
  • les japonais pensaient donc que le condenseur fonctionnait
  • un défaut non corrigé dans la jauge qui contrôle le niveau d'eau dans le réacteur - donc un élément essentiel pour savoir si tout va bien dans le réacteur - provoquait des affichages incorrects dans la salle de commande et a induit en erreur les ingénieurs.
  • le condenseur a été ouvert puis refermé par crainte de sa destruction. En fait il pouvait rester ouvert tout le temps.

Suite à toutes ces péripéties, l'eau s'évapore totalement et le cœur du réacteur fond et transperce la cuve. Une explosion due à l'hydrogène accumulé détruit le bâtiment.
La catastrophe est donc la combinaison exceptionnelle d'un ensemble d'éléments pas forcément fatals pris isolément.

On est quand même estomaqué de se rendre compte à quel point la sécurité est négligée dans la gestion de ces centrales. Il est évident qu'aucun concepteur de centrale n'a déjà imaginé les conséquences d'une panne totale d'électricité. Finalement l'élément le plus faible d'une centrale est son système de refroidissement à base d'eau. L'eau est un élément très difficile à manier et en plus il peut prendre des formes multiples (liquide, vapeur, solide) qui n'ont pas toutes les mêmes caractéristiques. Quand l'eau est liquide, il est très difficile de l’empêcher de couler partout. Quand c'est en vapeur cela met le conteneur sous pression. Donc je me demande quelle drôle d'idée ont eu les ingénieurs de baser le refroidissement sur l'eau. A posteriori je trouve ça complètement débile.

lundi, février 29 2016

Tron Legacy

Bon ce film est plutôt plaisant, les trucages sont assez réussis, la musique est super mais il y a des côtés gênants.
Le premier point qui m'a gêné c'est que l'univers dépeint est trop proche du réel. Si je fais une comparaison avec le Tron 1982 dans lequel l'environnement est clairement bizarre, dans Legacy finalement ça ne semble plus si bizarre.
Je vais essayer d'expliquer.
Par exemple dans Tron 1982 les vaisseaux n'ont pas un déplacement d'avion ou d'hélicoptère, c'est comme si les lois de la gravité et de l'aérodynamique n'existaient pas. Et c'est très bien ! Cela donne cet aspect totalement étranger à ce monde.
Par contre dans Legacy les vaisseaux semblent se mouvoir comme des hélicoptères, ils font des virages sur l'angle (pourquoi dans un monde informatique ?). Bref c'est trop commun. Ce que je dis pour les vaisseaux s'applique totalement pour les motos puisque dans Tron 1982 les motos font des angles droits alors que dans Legacy elles font des bêtes virages.
Deuxième exemple c'est la matière. Dans Tron 1982 la matière semble malléable à souhait et ne ressemble à rien de connu alors que dans Legacy elle est beaucoup plus ordinaire. En particulier dans Tron 1982 le grand vaisseau est supprimé morceau par morceau et c'est une scène impressionnante car cela fait penser à quelqu'un qui supprimerait des lignes dans un fichier. Rien de tel dans Legacy.
L'extérieur de la ville aussi n'est pas convaincant dans Legacy puisqu'il contient des montagnes de pierres. Si on fait une analogie avec une mémoire d'ordinateur, si elle n'est pas programmée elle contient soit des 0 soit un bruit de 0 et de 1. Donc pourquoi des montagnes ?

Dans une scène au début le jeune Flynn est blessé et saigne. Les programmes en déduisent que c'est un concepteur. C'est quand même étrange de saigner pour un corps dématérialisé et immortel. Quel intérêt ?
A la fin il y a Clue qui harangue ses foules de programmes en leur expliquant qu'ils vont envahir le monde réel. Euh ?! Quel besoin a-t-il de convaincre des programmes qui font ce pourquoi ils sont programmés. C'est de l'anthropomorphisme déplacé.
Ce film reprend aussi des scènes de Matrix comme la scène dans le bar avec le gars et sa canne qui est une copie du Nérovingien de Matrix. Cela n'apporte pas grand chose, et c'est même assez pénible.
Et puis il y a le problème de la numérisation. Ben oui le corps de Flynn a été numérisé et introduit dans l'ordi mais il devient quoi son corps réel, il est où ? Quoique dans Tron 1982 il me semble que le corps était désintégré puis réintégré mais dans Legacy ce n'est pas très clair.
Et pourquoi donc l'avatar de Flynn vieillirait dans la grille ? C'est absurde non ? Cela voudrait dire que Flynn a découvert le processus de vieillissement et l'a inclus dans son avatar. Mais qui voudrait avoir un corps qui vieillit quand cela ne dépend uniquement que d'un programme ?

Donc au final un film pas très cohérent (est-ce que cela existe ?) pendant lequel il faut laisser son cerveau au repos sous peine d'être déçu.

mardi, février 16 2016

Chappie

C'est finalement un film assez intéressant et émouvant bien qu'il soit totalement débile d'un point de vue technique et je ne vais pas faire la liste ici ce serait trop long et je n'en ai pas le courage.
Évidemment, l'émotion est ici une réaction générée par notre anthropomorphisme. Cela rejoint un article que j'ai déjà écrit et dans lequel je déconseille fortement de faire cohabiter sur Terre deux espèces différentes mais de même niveau intellectuel. C'est la guerre assurée.
Il y a un élément du film qui pourrait sembler novateur du moins au cinéma, c'est le transfert d'une conscience artificielle ou non dans un ordinateur pour en prendre le contrôle.
Cette idée n'est évidemment pas nouvelle mais elle m'a rappelé un épisode de Yoko Tsuno : Les 3 soleils de Vinéa.
Dans cet épisode, Yoko rencontre le père de Khany sous la forme d'une mémoire dans un robot. C'est exactement ce qui s'est passé dans Chappie : transférer un cerveau humain dans un ordinateur. La BD date de 1980 donc ce n'est pas tout jeune et à l'époque cela ne me choquait pas le moins du monde. Ce n'est plus le cas maintenant...
Cette idée est aussi reprise dans Tron de 1982 et sa suite Tron Legacy en 2010 sous une forme légèrement différente puisque la conscience n'est pas transférée dans un robot mais s'incarne dans un corps virtuel à l'image du corps réel.
Maintenant que j'y pense il y a une réplique du film Chappie qui m'a vraiment choqué, c'est quand le créateur de l'IA dit à Chappie qu'il ne peut pas transférer sa conscience car en gros l'âme ne se transfère pas. Le gars vient de créer un programme de conscience, donc une suite de 0 et de 1 et dit qu'il ne peut pas la copier ! Il est con ou quoi ? Il faut toujours que les gens mettent Dieu là où il n'est pas nécessaire. Einstein a éliminé l'éther du cosmos car il ne servait à rien. J'aimerai qu'on fasse de même avec Dieu.

mercredi, janvier 27 2016

Le seigneur des anneaux

Ce qui me rend perplexe à chaque fois que je regarde le film Le seigneur des anneaux (trilogie) c'est l'absence d'agriculture.
Le nombre de combattants et d'habitants est tout de même important mais nulle part (à part peut-être chez les Hobbits) on ne voit de champs et de paysans occupés à y travailler. On ne voit pas non plus d'élevages.
Tolkien à soi-disant créé un monde dans ses moindres détails mais avec des gens qui récoltent leur nourriture je ne sais où.
Par contre les étendues de plaines rocailleuses et les montagnes pullulent. Franchement ce genre d'endroit ne peut pas supporter une population aussi importante.
Les armées sont aussi étranges car il y a uniquement que des combattants. Il me semble que dans l'armée des USA le ratio est de 3 (ou 2 ?) non combattants pour un combattant car il faut justement gérer la nourriture, les repas, le matériel etc.
Rien de tout cela dans Le seigneur des anneaux.
Les combattants s'occupent juste de leur chevaux et de leur épées et on ne voit qu'eux. En particulier quand ils font des voyages, ils ne trainent aucune caravane pour transporter du matériel autre que des armes. Je veux bien qu'ils chassent pour se nourrir mais il ne me semble pas y avoir une faune suffisante pour nourrir des armées de 10000 hommes tous les jours. D'ailleurs l'activité de chasse devrait alors être très importante et être l'occupation permanente d'un groupe de chasseurs très efficaces. La chasse n'est pas tout à fait la même chose que le combat.
Je pense que je pourrais dire la même chose des armées du Mordor mais qui sait ce dont a besoin un Orque ? A ce propos la scène dans laquelle certains Orques (?) se rebellent car ils ont faim est des plus comiques. Ils doivent être un millier et il suffit de tuer un individu pour satisfaire les autres. Ce n'est pas très sérieux.

samedi, novembre 7 2015

Voiture auto-pilotée

Nous n'imaginons pas encore toutes les possibilités offertes par l'avènement des voitures auto-pilotées.
Si dans un futur je l'espère pas trop lointain, ces voitures seront disponibles cela va créer de nouvelles utilisations et un usage totalement nouveau de la voiture. Pour cela il faut évidemment que la responsabilité humaine ne soit pas engagée en cas d'accident sinon autant conduire soi-même.
L'usage standard sera de transporter des personnes d'un endroit à un autre sans intervention humaine à part de dire : "chez mamie" !
Une telle voiture pourrait aussi rouler sans personne à son bord en ayant été programmée ou appelée. Par exemple la voiture pourrait sortir toute seule d'un parking sous-terrain et passer juste devant nous pour nous embarquer.
Elle pourrait aussi être utilisée pour prendre livraison d'un colis en ayant prévenu la destination, il suffirait de laisser le coffre ouvert et hop, elle rentrerait avec le colis. Elle pourrait aller chercher quelqu'un à la gare toute seule etc.
Ce genre d'utilisation s'apparente au taxi et on peut prédire la disparition à terme de la profession de chauffeur. D'ailleurs on peut se demander si ce n'est pas le but final des recherches.
Dans un monde semblable, sera-t-il encore utile de posséder sa propre voiture ?
On peut imaginer un parc de voitures à disposition immédiate. On appelle un taxi par internet en précisant la destination, le nombre de personnes, les bagages, ce qui permet d'allouer la voiture la plus adaptée au trajet qui ne sera pas la même selon que c'est 2 km en ville ou 200 km sur la quatre voies. Ainsi les trajets courts privilégieront des petites voitures électriques.
Les voitures elles-mêmes seraient différentes. Elles n'auraient plus besoin de volant, de pédales, de levier de vitesse, bref de tous les éléments de conduite ce qui dégagerait de la place pour les passagers.
Des économies de carburant pourront être faites car les programmes de conduites seront optimisés pour consommer le moins possible et comme ce sera vrai pour chaque voiture, l'impact sera décuplé.
Il y a aura moins de bouchons car les voitures connaissant l'état de la circulation sur leur parcours adopteront la vitesse la plus adaptée pour éviter les engorgements. Des économies d'infrastructures seront possibles en supprimant toute la signalisation et en implantant éventuellement des balises. Cela suppose que tous les usagers de la route puissent quand même circuler, je pense aux vélos par exemple. Néanmoins les voitures autonomes sauront prendre en compte les vélos et les piétons, bref tous les usagers qui n'ont pas vraiment besoin de signalisation qui peut être déportée sur un GPS.
Le permis de conduire, les radars, les contrôles routiers, les amendes, les PV deviendraient inutiles. La police et la gendarmerie seraient libérées d'énormément de tâches ingrates et inintéressantes. Elles pourraient se concentrer sur la résolution d'enquêtes plus importantes.
La justice serait aussi débarrassée de nombreuses procédures concernant les accidents de la route (dans le cas idéal ou le nombre d'accidents diminue...) ou les litiges sur les PV.
Évidemment tout le monde n'y trouverait pas son compte sauf à se projeter dans un futur plus lointain où l'automobile individuelle ne serait plus qu'une page de l'histoire.
Le code de la route ne disparaitrait pas mais serait réalisé en tenant en compte des possibilités réelles des voitures. On pourrait imaginer dans ce cas autoriser de faire cohabiter sur l'autoroute des vitesses différentes allant de 100 à 200km/h selon les capacités de la voiture et/ou le prix que le loueur à mis dans la location.
Tout ce système suppose des infrastructures informatiques importantes et que chaque voiture connaisse son environnement immédiat à chaque instant. La vie privée peut être difficile à sauvegarder mais elle est déjà bien entamée. Je ne vois pas trop comment résoudre ces problèmes mais ils ne sont pas nouveaux de toute façon.

Personnellement je ne trouve plus énormément de plaisir à conduire car ma conduite est désormais axée sur l'économie et le respect des limitations. La voiture ou la moto ne sont amusants que si on peut accélérer et aller à la vitesse qu'on veut, sinon c'est l'ennui assuré. Donc tant qu'à faire des règles très strictes, autant abandonner complètement cette activité qui n'apporte plus que frustration et argent dépensé par les individus et la communauté pour une efficacité limitée.
Un article qui va dans ce sens.

dimanche, octobre 18 2015

V pour Vendetta

Ce film est vraiment en phase avec ce qui se passe actuellement sur plusieurs points:

  • la dictature par une caste d'oligarques
  • le contrôle des populations par la terreur
  • la main-mise de l’État sur les media
  • l'abrutissement par des programmes TV débiles
  • la somnolence de la population (à part à la fin pour les besoins d'une fin...)
  • etc

J'aime particulièrement le discours de V à la télé. Il est vraiment bien fait.

Il y a néanmoins un domaine ou le film se plante lamentablement c'est au sujet de l'homosexualité qui est strictement interdite et réprimée dans le film alors qu'en ce moment ce qui est interdit c'est de la critiquer ou de critiquer les lobbies qui la défendent.
Du coup j'ai toujours un malaise quand le film arrive sur ce sujet. J'ai l'impression d'être à une autre époque, alors que pour tous les autres aspects du film cela semble pertinent.
En y réfléchissant, je pense que ce traitement de l'homosexualité est le résultat du lobby LGBT sur la production ou une propagande délibérée du réalisateur. Cela me semble évident maintenant.

A bien y repenser il y a quand même un autre aspect du film qui est à côté de la plaque c'est que l'action se passe en Angleterre et on y voit aucune personne d'origine étrangère. C'est assez frappant et là aussi on a l'impression d'être revenu dans un passé d'avant la seconde guerre mondiale.
On peut se demander pourquoi avoir fait un film qui semble se dérouler avant ou peu après la seconde guerre mondiale pour dénoncer principalement des problèmes contemporains.
En fait ces problèmes sont ceux du nazisme et peut-être que le film veut avertir sur une remonté possible du nazisme.
A ce sujet il faut noter que les partis nazis existants comme Aube Dorée en Grèce ou Svoboda en Ukraine ne sont pas vraiment combattus par les pouvoirs en place. Svoboda est même au gouvernement putschiste d'Ukraine installé et adoubé par les USA et l'UE !
Tout se rejoint finalement car le premier président de l'Europe était Walter Hallstein, un ancien nazi, et que l'objectif d'Hitler était de fédérer tous les États d'Europe dans une même entité. Cela ne vous rappelle rien ?
Le film est donc toujours d'actualité sur cet aspect, dommage que le message soit brouillé par la propagande LGBT.

samedi, octobre 17 2015

Applet

Quand je lis ce document de Google sur les problèmes de sécurité avec les applications Web, je me dis que les Applets ont été écartées pour de mauvaises raisons.
Certes je ne suis pas un spécialiste en sécurité mais Google lui-même indique que l'utilisation massive d'AJAX a créé des failles de sécurité qui n'existaient pas avant avec des sites plus classiques. Et Google est un des plus actifs promoteurs des applications AJAX.
Par ailleurs ce qu'ils appellent Same-Origin Policy a été copié de ce qui avait été introduit par les Applets (en quelle année ? 1998 ?). De même le problème d'injection de code par des entrées utilisateurs n'est pas possible en Applets puisque l'application n'est pas faite en HTML/JS/JSON. C'est du Java. On peut difficilement imaginer saisir dans un formulaire du code Java en espérant qu'à l'affichage il va s'exécuter.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas de failles dans les Applets mais je pense que ce ne sont pas des failles introduites par un mauvais codage alors qu'en HTML/AJAX/JS c'est le cœur du problème.
En fait on peut considérer que la plupart des sites ont des failles dues à une méconnaissance des problèmes de sécurité.
Bref tout cela me fait dire qu'avec HTML/AJAX/JS on a fait un bon en arrière incroyable en promouvant des technologies qui n'étaient pas adaptées pour faire des applications solides. D'ailleurs le nombre de frameworks qui existent dans ce domaine indique que ces technologies en sont au stade du prototype et que chacun cherche désespérément à combler les lacunes d'un système de développement bancal.
En fait - parenthèse - tout ce temps perdu me donne à penser que la concurrence exacerbée est vraiment un mauvais système. Au contraire une coopération entre les différents acteurs aurait abouti beaucoup plus rapidement (en théorie) à produire les fonctions manquantes sur les systèmes existant, en l’occurrence Java puisque c'est le sujet. L'idéologie des USA nous a entrainé dans des errements dont on n'est pas encore sorti.
Parallèlement Java est depuis longtemps une technologie aboutie et il aurait juste fallu corriger les quelques choses qui n'allaient pas (UI/Swing, le problème du déploiement par exemple) mais des guerres de pouvoir ont sabordé cela.
Quand je vois JavaFX 2, je me dis que si il était sorti en 2000 les choses auraient pu être différentes.
Alors on va me dire qu'avec Java il faut installer une JVM, c'est chiant. C'est vrai mais comment croyez-vous que JavaScript s'exécute ? Avec une VM embarquée comme l'était la JVM dans les premiers navigateurs.
De plus je pense que Java pourrait évoluer pour être modulaire et n'installer dans le navigateur que le strict nécessaire au fur et à mesure des besoins. De même, ne pourrait-on pas imaginer de livrer une application Java entièrement autonome (en fait c'est déjà possible en utilisant des outils payants) ?
Le problème principal étant que les acteurs qui font les navigateurs sont engagés dans une mise à l'écart de Java dans le Web et dans les systèmes car ils veulent tous que le développeur utilise leur framework de développement à l'exclusion de tout autre (Google, Apple, Microsoft). Java étant multi-plateforme il doit être tué.
De la part de Google c'est quand même un peu bizarre étant donné qu'il a volé choisi Java pour en faire le système de développement sur Android. D'ailleurs il n'a pas choisi JavaScript mais Java (tout le monde sait que JavaScript est un très mauvais langage...). De fait on peut considérer qu'il y a désormais deux Java différents qui évoluent de manière indépendante. Cela fractionne encore plus les énergies.
C'est une spécialité de l'informatique de refaire 100 fois les mêmes outils. Il suffit pour s'en convaincre de consulter la liste des langages de programmation sur Wikipedia. Il faut imaginer tout le temps et l'argent dépensé pour créer tous ces langages dont peut-être 10% sont couramment utilisés et encore moins dans l'industrie. Et encore ce ne sont que les langages de programmation. Il y a plein d'autres langages pour tout un tas d'usages tous plus ou moins différents parfois de manière très subtile.
Franchement les différences (je considère uniquement le langage) entre C++, Java, Ruby, Groovy, Python, Scala, C#, JavaScript, Go, Dart, Eiffel etc. justifient-elles de créer un nouveau langage et un nouveau environnement de compilation, d'exécution et de débug ? Ne pourrait-on pas juste améliorer l'existant ? C'est par exemple ce que fait Java 8 en intégrant des nouveautés présentes dans d'autres langages. Mais comme le processus est long, les autres langages ont le temps de prendre une place significative.
Ceci dit, c'est plaisant de découvrir un nouveau langage mais le problème se pose de pouvoir le maitriser pour le mettre en œuvre de manière efficace, sachant que si l'on fait cela on se disperse immanquablement et je ne peux m’empêcher de penser que cela nuit à l'efficacité globale. Une autre façon de voir est de s'inspirer de ce que l'on voit dans d'autres langages pour l'appliquer dans son langage courant. C'est parfois possible mais pas toujours du fait de manques rédhibitoires.
D'ailleurs - une parenthèse - cela me fait penser aux films SF dans lesquels les informaticiens arrivent à télécharger des programmes dans des systèmes dont ils ne savent rien. On imagine donc que le futur n'utilisera qu'un seul système, avec un seul type de langage, un seul type de binaire, un seul type de connexion etc. On branche, ça upload et POUF le programme s'exécute ! Magique. Quand on voit le bordel que c'est actuellement j'ai de la peine à l'imaginer.
Il y a quand même un domaine où Java est très populaire, c'est le domaine des applications serveur, et on peut considérer qu'il ne survit que pour cela. C'est dommage car Java est l'évolution de Smalltalk qui était aussi une plateforme entière de développement aboutie aussi bien client que serveur.

MAJ: j'étais à l'instant sur un forum de développement Mac et ça parlait de Swift. C'est vrai que j'avais oublié de le citer dans ma liste non exhaustive de langages. Je ne connais pas bien Swift mais il semble qu'il soit plus statique que Objective-C qui est dynamique par nature. En effet la méthode exécutée n'est découverte qu'à l'exécution et non à la compilation. Visiblement Swift corrige cela. Mais alors on peut se demander pourquoi ne pas avoir choisi Java qui est fortement typé ?

vendredi, août 14 2015

Extant

Continuons notre examen du cinéma sous l'angle du réalisme (et d'autres aspects) avec aujourd'hui la série Extant qui met en scène un futur proche.
Dans ce futur, un scientifique et son équipe construisent un androïde enfant qu'il intègre à sa famille car sa femme et lui n'arrivent pas à avoir d'enfant.
Rien que d'écrire cet énoncé me plonge dans un drôle d'état !
D'abord, construire des androïdes est pour moi une maladie qui devrait être traitée comme telle. En effet quel intérêt a-t-on de remplacer les humains par des robots ? Pour faire le ménage, pour conduire la voiture, pour le sexe aussi bien que la guerre ? Bref l'idée sous-jacente est d'avoir son esclave obéissant. Est-ce que ce but élève la pensée humaine ou est-ce plutôt un retour vers un passé peu glorieux ? On va me dire qu'une machine esclave n'est pas la même chose qu'un être humain. C'est là que cela devient croustillant car le but des gens qui font des androïdes en particulier dans Extant est d'approcher le plus possible les êtres humains. Ainsi dans Extant, le cerveau du robot n'est absolument pas bridé par les trois lois de la robotique que Asimov a trouvées et qui empêchent les robots de se retourner contre leur créateur. Finalement on a dans cette série quand même une exception car l'inventeur ne veut visiblement pas un esclave car il fait tout pour qu'il soit comme un enfant ordinaire avec ses essais, ses erreurs, bref son apprentissage de la vie. Mais alors pourquoi fait-il ça ? Il me semble qu'il a décidé de le faire avant même de se rendre compte que son couple ne pouvait pas avoir d'enfant.
Je pense que la réponse est : parce qu'il peut le faire. Il existe des scientifiques sans conscience qui ne réfléchissent jamais aux conséquences de leurs actes. En l’occurrence ici il ne faut pas longtemps pour que le gouvernement, l'armée récupère ses recherches.

Ensuite, intégrer un robot dans sa famille en tant qu'enfant, c'est difficile à décrire mais pour résumer, il faut quand même être cinglé non ?
La manipulation mentale du spectateur est facilitée par le fait que le robot est joué par un humain ! Alors évidemment les scènes émouvantes sont aussi émouvantes que dans le reste du cinéma. Pour être honnête, toute créature animée mimant les comportements humains peut émouvoir (voir Wall-E). C'est ce qu'on appelle l'anthropomorphisme. On ne peut être familier qu'avec ce qui nous ressemble.
C'est justement un aspect étrange. Imaginons que ces robots prennent leur distance par rapport aux humains et qu'ils décident de ne plus leur ressembler. Ils vont se modifier pour avoir quatre bras, des yeux sur 360°, des mains multi-fonctions si cela leur semble plus pratique. On aura donc créé une autre espèce d'être pensant sur la Terre et qui n'aura pas du tout les mêmes intérêts que nous. Pensez-vous que ce soit une bonne idée à terme ? J'ai beau y réfléchir, je n'arrive à imaginer une cohabitation possible.

Pour en revenir au réalisme, le fait de fabriquer des robots pensants autonomes n'est pas possible dans un futur proche néanmoins les protagonistes de cette histoire circulent dans des voitures électriques actuelles (Tesla, BMW, etc.). Ils se contactent aussi avec des téléphones légèrement améliorés et ont des navettes et des stations spatiales tout à fait ordinaires.
Cette technologie connue côtoie celle des robots qui disposent (évidemment) d'une interface vocale à reconnaissance multi-locuteurs sans faille, peuvent se connecter à tous les réseaux sans fils, décrypter tous les codes possibles, résoudre tous les problèmes avec un esprit d'initiative assez remarquable. Ils ont aussi une batterie qui tient dans une boite d'allumettes et se déplacent avec la même facilité qu'un humain.
Je trouve que tout ça forme un ensemble assez anachronique et qui montre la difficulté de construire un univers futuriste cohérent.

Il y a en plus dans Extant un autre aspect, c'est que la Terre subit l'invasion d'extra-terrestres. Et tout cela a commencé parce qu'une astronaute a vu dans la station spatiale son mari décédé quelques mois plus tôt. Bon. Une astronaute c'est quelqu'un de rationnel normalement. Il y aurait du avoir une alerte dans son cerveau pour dire : pas normal, méfiance, danger, partir. Et bien non. Donc voila, elle se retrouve enceinte d'un ET et redescend sur Terre avec et les gros problèmes commencent.
Bon dans tous les films, les protagonistes réagissent à un moment ou à un autre de manière irrationnelle. C'est à croire que ce n'est pas possible de faire une histoire sinon.
Si on continue un peu l'histoire, on découvre que les ET peuvent influencer les humains sans problème et les militaires trouvent donc que la solution pour les combattre (oui ils ne sont pas amicaux, étonnant non ? Mais ce n'est pas Spielberg le réalisateur...) est d'utiliser les nouveaux robots. Eurêka ! Voyez bien que ça sert à quelque chose de fabriquer des robots.
A cela je réponds non et encore non. Pendant qu'on essaye de faire des machines qui gigotent comme nous, on ne développe pas notre cerveau. Peut-être que notre cerveau à des ressources insoupçonnées qui auraient permis / pourraient permettre de lutter contre une prise de contrôle par les ET. Et je ne parle pas forcément de capacités extra-sensorielles. Si l'astronaute avait eu des capacités d'abstraction et de déduction supérieures, elle aurait pu analyser la situation de façon plus détachée, se construire une explication rationnelle probable et prendre d'autres décisions.
Pourquoi la machine est-elle la réponse à tous nos problèmes ?

PS: je n'ai pas fini la saison deux donc ce que j'écris peut être remis en question...

dimanche, août 9 2015

La saga des sept soleils

Je suis en train de lire cette série de romans de SF de Kevin Anderson chez Bragelonne.
C'est un space-opéra qui aurait tout pour être une franche réussite mais quelques ombres viennent ternir le tableau. Mais d'abord les points positifs. Une grande richesse des personnages et de l'environnement qui forme un univers sinon réaliste du moins assez cohérent. Il y a des problèmes politiques, des problèmes de ressources donc des alliances possibles etc. Les personnages sont attachants et la lecture est facilitée par des chapitres courts qui s'occupent de l'histoire personnelle d'un des personnages. Le suspense est donc naturellement entretenus par la découpe de l'histoire en flash. Bref c'est agréable à lire.
Mais au fur et à mesure de la lecture on s'aperçoit de plusieurs choses. Tout d'abord comme dans beaucoup de romans de SF qui mettent en jeu des planètes, celles-ci sont en fait à considérer plus comme des pays que comme des planètes car chaque planète possède une culture homogène. C'est un aspect que je trouve totalement irréaliste car quand on voit la diversité terrienne, il est difficile de penser que toutes les planètes puissent maintenir un seul gouvernement, une seule langue (une seule langue aussi dans le système "bras spiral" de la galaxie), une seule culture. Il semble aussi qu'il n'y a qu'un seul endroit pour les vaisseaux pour atterrir : dans la "capitale" dont on ne sait pas très bien la taille et ce qu'il y a autour.
Un autre aspect qui me gène est la façon dont la "Hanse" (le gouvernement des humains) est dirigée, à savoir en gros par le président. Il n'y a pas de parlement, de sénat. Par contre il y a un roi fantoche. C'est donc une dictature. Tout au final retombe sur une personne et j'ai du mal à imaginer que cela puisse fonctionner étant donné la diversité des problèmes liés à l'éparpillement de l'humanité dans la galaxie.
D'autre part les personnages bien qu'ayant un caractère bien défini sont souvent d'une grande stupidité, surtout chez les dirigeants. Ils prennent des décisions irrationnelles en se fondant sur leurs émotions plutôt que sur l'analyse des faits. En fait ils me font penser aux dirigeants de nos propres pays qui entrainent tout le monde à la ruine à cause de leur idéologie. C'est affligeant de voir que le futur imaginé par les écrivains est toujours aussi décevant en particulier au point de vue politique.
Les "Ildirans" (mais pas qu'eux) sont aussi très stupides. On se demande comment ils ont pu durer 10000 ans. En gros ils tombent dans tous les pièges possibles en se disant "mais ce n'est pas possible !" Et si, c'est possible. C'est un peu trop facile comme procédé pour écrire des histoires, il suffit d'imaginer un plan foireux et les protagonistes vont tomber dedans sans vraiment réfléchir. On aimerait que les personnages fassent un peu fonctionner leur cerveau (et le notre avec). C'est vraiment trop simpliste.
Par exemple il y a une scène ou quelques personnes essayent de trouver un abris à pied sur une planète hostile après que leur moyen de transport ait été saboté. Ils voient des espèces de plantes bizarres à l'aspect menaçant, ils s'approchent et évidemment ils se font bouffer. Quelle surprise ! Ce genre de scène est très courant au cinéma aussi et m'énerve au plus haut point. En général on est naturellement méfiant et prudent envers l'inconnu.

Un aspect étrange aussi est le comportement des soldats FTD (Forces Terriennes de Défense) qu'on peut assimiler aux soldats US sans faire beaucoup d'effort d'imagination. En effet ils sont d'une grande stupidité, d'un racisme débridé et d'une violence impulsive. Donc là aussi on est déçus de voir que rien ne peut évoluer de ce côté dans l'esprit de l'écrivain. On aimerait découvrir des choses nouvelles.

Oui mais vous allez me dire, si tous les gens sont intelligents, il ne se peut rien se passer et donc il n'y a pas d'histoire à raconter. Je répond possible mais, du coup je me dis qu'il faudrait que je relise mes classiques (Fondation ?) pour savoir si des space-opéras plus intelligent sont possibles.

PS: Un aspect intéressant du livre est la forêt monde qui est constitué d'arbres pensants. En fait c'est plutôt une seule entité distribuée dans la galaxie sous forme d'arbres interconnectés de façon instantanée. Ce n'est pas la première fois que je lis des histoires avec des arbres pensants. Il y a le troisième volet de la saga Ender d'Orson Scott Guard, il y a aussi le Seigneur des Anneaux, il y a une BD de Moebius, les Technopères mais je pensais à autre chose dont je n'arrive plus à me souvenir. En tout cas les arbres exercent une fascination universelle.

samedi, août 8 2015

Deep Impact

Je sais, c'est un film assez ancien maintenant mais qui est constellé de trucs vraiment débiles donc il fallait que je note ça quelque part. En vrac :

  • bon c'est quoi l'urgence qu'il y a à quitter l'observatoire en catastrophe une fois la découverte de la comète faite ? Elle va mettre des mois à arriver. Il peut finir sa pizza et aller se coucher, elle sera encore là le lendemain. Et ça se dit astronome !
  • comme toujours on entend des sons dans l'espace
  • on dirait que c'est la première fois qu'ils allument leur moteur atomique Orion expérimental, euh, sérieux ?
  • ils trimballent à la main des ogives nucléaires d'un endroit à un autre dans leur vaisseau spatial ! Est-ce bien raisonnable et utile ? En plus ces ogives n'ont pas vraiment l'air d'être protégées, c'est pas un peu radioactif tout ça hum ?
  • ils envoient un vaisseau dans un endroit (la comète) qui éjecte des blocs grands comme des maisons mais apparemment il suffit de faire un peu de slalom pour les éviter (sauf que la trajectoire semble être prévue à l'avance, mais à quoi sert le pilote alors?). Euh pas de bouclier, de blindage ?
  • quand ils décident d'avancer le vaisseau pour se rapprocher des "mineurs" et qu'ils stoppent faute de carburant, le vaisseau s'arrête ! Je rappelle que c'est quasiment l’apesanteur, pour s'arrêter il faut appliquer une force dans le sens inverse... Il ne sert donc à rien d'avoir les moteurs allumés tout le temps à moins de vouloir accélérer. Et "Lou" le pilote est censé être un vétéran de l'espace, quelle rigolade !
  • un type se brûle le visage et les yeux sur la comète car il a oublié d'abaisser sa visière. Je veux bien croire que le Soleil est un peu plus brillant dans l'espace mais de là à bruler, non je ne crois pas.
  • quand la comète explose, l'onde de choc bascule le vaisseau, mais celui-ci revient à sa position d'origine, il aurait du entamer une rotation sans fin, qu'ils n'ont pas du stopper car ils n'ont quasiment plus de carburant. En fait je me demande si une onde de choc peut exister dans l'espace. Je crois que non vu qu'il n'y a pas d'air à déplacer. Ils appellent ça le "souffle nucléaire" !?
  • après le vaisseau à propulsion nucléaire, la bombe nucléaire dans la comète, et bien voici une frappe de missiles...nucléaires. Vive le nucléaire !! Bonjour la propagande.
  • et donc les survivants de l'arche ne peuvent pas avoir plus de 50 ans. Plus de 50 ans inutiles ! Super le jeunisme !
  • les motards n'attachent jamais leur casque... D'ailleurs les soldats (pas forcément dans ce film) non plus, c'est étrange le cinéma. Ah le casque s'est attaché tout seul en cours de route.
  • les gens sont bloqués sur une route avec leur voiture et aucun ne pense à partir à pied sur une hauteur avant que le tsunami arrive. C'est pas faute d'avoir expliqué ce qui allait se passer quand même ! A quoi ça sert que le président fasse des discours à la télé ?

samedi, mai 30 2015

FS1R (4)

J'ai mis à disposition une première version de l'éditeur pour le FS1R. Vous pouvez le télécharger à cette adresse : FS1REditorFx

- page 1 de 16