dimanche, octobre 20 2013

L'amazonie

Un immense trésor pour l'humanité mais un trésor fragile, menacé par la déforestation massive, et qu'il est impératif de mieux connaître, pour mieux le protéger.

Cette phrase tirée de cet article me plonge dans des abîmes de perplexité.

En effet on y apprend pèle mêle que :

  • l’Amazonie est un trésor
  • on le détruit par déforestation
  • on veut le connaitre pour le protéger


Tout cela est bien contradictoire et pervers car de qui doit-on protéger l'Amazonie ? Et bien de l'homme pardi. Or que fait l'homme quand il rencontre une ressource ? Il l'exploite jusqu'au trognon et jusqu'à extinction. Et cette exploitation doit être rentable donc toutes les connaissances acquises soit disant pour protéger ne serviront en fait qu'à faciliter le travail d'exploitation.
Et cette exploitation aura lieu de toute façon car même si on arrête la déforestation, ce sera pour la remplacer par un autre type d'exploitation, soit pharmaceutique, soit touristique etc.

L'homme moderne a oublié toute notion de sacralisation, seule option pour la Terre d'être un peu protégée de la voracité de l'homme.

vendredi, août 23 2013

Interview de Jacques Blamont

Dans cette video Jacques Blamont fait une analyse assez censée de la situation mondiale au niveau de l'épuisement des ressources et du changement profond de société que cela va impliquer. Il est par ailleurs très pessimiste sur le fait de renverser la tendance avec la science et la technique car selon lui, ces disciplines ont eu l'effet inverse dans le passé.

Par exemple, faire des voitures qui consomment moins d'essence a pour conséquence d'augmenter la consommation globale et non de la diminuer.

Donc la solution ne viendra pas de là. D'où peut-elle venir alors ? Il avance qu'une première étape serait d'arrêter de manger de la viande et d'arrêter l'élevage de bovins qui est très consommateur de ressources.

Puis il parle de la religion hindoue qui interdit de manger de la viande. De fil en aiguille il avance l'idée que la religion seule peut amener des changements de mœurs, mais pour cela il faut que la religion parle d'une seule voix, et donc ait un chef (ce qui n'est pas le cas de la religion hindoue il me semble). La seule religion a avoir un chef est la religion catholique.

Et bien voila la solution : la religion catholique est chargée de modifier les mœurs pour qu'une autre société moins gaspilleuse de ressources puisse émerger !

C'est incroyable un tel raisonnement venant d'un scientifique, non ?

En gros il dit que la religion est un organisme de manipulation des masses très efficace et qu'il faut l'utiliser pour une autre cause que Dieu. C'est finalement assez cynique et typique des scientifiques qui savent mieux que vous ce dont vous avez besoin : d'une bonne petite dictature technocrate !

Ceci dit moi je veux bien que la pape essaye de faire passer des messages du style : manger moins de viande (le carême !), prenez votre vélo, économiser l'eau etc. Je préfère ça aux histoires abracadabrantes de Jésus et Cie.

Mais je ne voudrai pas vous décourager de regarder l'interview qui est assez intéressant par ailleurs.

vendredi, mai 3 2013

Reportage ARTE : Vers une famine planétaire

http://www.arte.tv/guide/fr/046557-000/vers-une-famine-planetaire

Ce reportage pose le problème de la ressource phosphate indispensable à l'agriculture qui l'utilise comme engrais. Le phosphate est extrait de mines de calcaire dans lequel il est emprisonné. Il faut faire sauter le calcaire à la dynamite pour accéder au phosphate (de couleur noire).
Ensuite il nécessite tout un tas de traitement avant d'être utilisable dans les épandeurs agricoles. Certains traitements sont fait directement après l'extraction, d'autres en Allemagne.
La Tunisie est un producteur de phosphate qui est considéré là bas comme une ressource vitale à l'économie.
Il y a assez peu de pays producteurs d'où l'inquiétude sur cette ressource. C'est bien simple si il n'y a plus de phosphate, il n'y a plus d'agriculture possible.

Il me semble que ce reportage cautionne l'agriculture productiviste avec intrants alors qu'il existe plusieurs courants d'études sur l'agriculture autonome : biodynamique, permaculture.
Alors certes c'est un reportage intéressant mais je ne peux m’empêcher de penser qu'il masque le vrai problème : l'agriculture aujourd'hui n'est pas durable/soutenable et ce n'est pas juste un problème de phosphate. Il y a aussi un gros problème de pétrole, et qui persiste avec les méthodes de recyclage du phosphate. Il y a aussi un gros problème de désertification des sols et si on ajoute encore du phosphate cela ne fera qu'empirer.
Pour sortir de cela il faut arrêter d'urgence la mono-culture et cultiver ensemble plusieurs espèces dont certaines seront là pour fertiliser le sol, d'autres pour détourner les insectes prédateurs. Il y a des gens qui savent faire cela.

jeudi, septembre 8 2011

Il faudra vivre avec...

Je suis frappé du tour passéiste que prend la vie au royaume de la pollution permanente.
J'ai écouté l'émission le téléphone sonne sur les allergies et une des discussions qu'il y a eu était de dire qu'il faut apprendre aux personnes atteintes d'allergies de pouvoir vivre avec. Par exemple, vivre avec l'asthme, avec l'eczéma etc.
C'est vraiment un aveu d'échec de la médecine. En gros on ne peut pas vous guérir parce qu'on ne connait pas les causes, et éventuellement si on les connait on ne peut pas les supprimer, et en plus ça risque de s'aggraver à l'avenir. Donc démerdez-vous pour que votre vie soit la moins pire possible.
Ce genre de discours me déprime au plus haut point parce que pendant ce temps on dépense des milliards pour faire des guerres insensées, pour TUER des gens qui ne nous ont RIEN fait. On dépense aussi des milliards pour sauver des banques PRIVEES.
La situation avec le nucléaire est similaire en particulier au Japon. Les gens vont devoir vivre avec les radiations, on ne peut rien y faire, c'est la faute à pas de chance.
Et en France, on ne peut rien y faire ? Evidemment que si on peut y faire quelque chose, SORTIR DU NUCLEAIRE et avoir une agriculture BIO. Ca limitera les dangers de radiations et les dangers de pesticides et autres OGM des professeurs foldingues.

samedi, juillet 9 2011

Bidoche encore

J'ai entendu parler l'autre jour de viande fabriquée et non plus issue d'un animal.

Autant les fabricants de cette "viande" ne pourront plus être taxés de cruauté envers les animaux, autant je ne crois pas que ce soit une solution aux problèmes de l'industrie de la viande.
Tout est affaire de rendements.
La vache est une machine à fabriquer de la viande à partir de céréales ou d'herbe. Elle a donc un rendement. On sait déjà qu'il n'est pas très bon quand on prend en compte les calories apportées (céréales) et les calories récupérées (viande), c'est entre 6 et 10 fois moins.
Imagine-t-on que l'homme (ce crétin scientiste) puisse fabriquer une machine dont le rendement serait meilleur que celui de la vache ?
Non, ça ne me semble pas possible.

Tout cela me parait être encore une vaste fumisterie pour vendre un produit qui va encore demander de transformer des forêts en champs d'OGM pour le bonheur des industries agro-alimentaires.

Donc je vais me contenter de manger moins de viande qu'elle soit animale ou de synthèse.

Dans le même registre, dans le livre Bidoche de Nicolino, il y a un débat autour de la notion de bientraitance animale. C'est évidemment de la novlangue pour ne pas avoir à utiliser le terme bien-être animal qui est plutôt utilisé par les associations qui veulent supprimer les traitements cruels envers les animaux, ce que l'industrie ne veux absolument pas pour ne pas diminuer les rendements.
Le lobby industriel essaie de justifier ses agissements en disant que les animaux n'ont pas de douleurs équivalentes aux sensations humaines (je simplifie) donc on ne peut pas parler de bien-être.
C'est évidement un gros mensonge car il me semble que toute personne normalement constituée a compris que les animaux souffrent de la même façon que les humains, en particulier les mammifères qui sont si proches de nous. Ils ont un cerveau, des nerfs donc ils souffrent. Dire le contraire est une absurdité. Malgré cela, l'industrie engage des pseudos scientifiques pour faire des pseudos études pour essayer de démontrer le contraire. C'est honteux.

lundi, juin 13 2011

Farine animale

L'Europe pourrait autoriser à nouveau les farines animales .
Etonnant non ?
En fait non. L'Europe travaille essentiellement aux profits des actionnaires.
Donc désormais il y aurait des restrictions, les farines animales ne seraient pas données aux bovins mais aux poissons et ensuite (si tout se passe bien ?) aux porcs et aux volailles.
Donc on est absolument sûr que dans ces cas, ça ne pose pas de problèmes, on est tellement intelligent à la Commission Européenne.

Ca me fait une raison supplémentaire de détester cette Europe, et de manger végétarien :)

dimanche, juin 12 2011

Sécheresse et éleveurs

Les éleveurs sont les premières victimes de la sécheresse.
Combien de fois a-t-on lu ces propos ?
Le problème n'est pas la sécheresse mais l'élevage tout simplement. Savez-vous que selon la FAO, il faut entre 4 et 11 calories végétales pour obtenir une seule calorie animale ? L'élevage est un gaspillage des ressources céréalières alors même que des milliards de personnes ne mangent pas à leur faim.
Arrêtons l'élevage et il y aura bien assez de céréales, de légumes et de fruits pour nourrir tout le monde. De toute façon, si ce n'est pas l'homme qui stoppe la progression insensée de l'élevage, c'est la nature qui va s'en charger avec à la clé des conséquences dramatiques pour notre environnement et nos conditions de vie.

dimanche, juin 5 2011

Quelques chiffres sur l'élevage

Extrait du livre Bidoche de Fabrice Nicolino, l'élevage représente :

  • 18% des émissions de gaz à effet de serre dues à l'homme (dont CO2, méthane et protoxyde d'azote)
  • 64% des rejets d'ammoniac dus à l'homme

Alors c'est bien de se préoccuper des rejets dus aux transports mais ça ne suffit pas. Or les débats sur l'élevage sont inexistants, à part chez les écologistes.
L'ironie de l'histoire est que ces chiffres ne viennent pas des écologistes mais de la F.A.O. dans un rapport de 2006 intitulé Livestock's long shadow qu'on trouve sur internet.
Je complète (je lis en même temps) à propos de l'eau :

  • un bœuf consomme 110 litres d'eau par jour (tout usages confondus)
  • un porc 70 litres

Ca fait réfléchir en ces temps de sécheresse...

A ce propos une initiative intéressante : le protocole de Paris, sur le modèle du protocole de Kyoto, pour engager un changement général d'alimentation. Adressé à NS, sans réponse.

samedi, mars 26 2011

Gasland

Je viens de finir de regarder ce documentaire sur les forages gaziers aux USA.
C'est flippant.
Encore une source de pollution qui contamine l'environnement, empoisonne les gens, la flore et la faune, sans que le gouvernement ne fasse rien pour arrêter ce désastre.
Les gens peuvent mettre le feu à l'eau qui sort de leur robinet ! Elle est tellement contaminée. C'est dingue. Et ce qui est encore plus dingue c'est que les compagnies gazières viennent voir, analysent l'eau et repartent en disant : tout est normal.
Ils mettent aussi le feu aux ruisseaux qui crachent du gaz en bouillonant.
Au moment du film, il était question d'autoriser le forage dans une zone qui constitue la réserve d'eau douce pour les états de New York et de Pennsylvanie, soit 15 millions de personnes. Ils se posent des questions !!!!

Et des gens voudraient ça en France !
On n'a pas assez des nitrates, des PCB, des pesticides, du nucléaire, non il faut aussi le gaz, les déchets de forage, les produits chimiques dans l'eau.
Y en a vraiment marre de ces conneries.

dimanche, décembre 19 2010

Le CO2 atmosphérique

Voici une animation très instructive sur l'augmentation du CO2 dans l'atmosphère. Elle permet de mettre l'actualité en perspective avec les années, siècles et millénaires passées.

vendredi, décembre 17 2010

La carte du nucléaire en France

La carte.

C'est vraiment bien fait.

samedi, juillet 10 2010

Le climatgate : un scandale monté de toute pièce

Le GIEC blanchi des accusations.

sur ASI pour les abonnés
Le Monde
Enviro2B
tsr.ch

jeudi, juin 24 2010

Coup de flip

Je ne sais pas pourquoi aujourd'hui mais je me suis mis à surfer pour trouver des infos sur la fuite de pétrole en Louisiane. Ca me fait flipper parce que c'est une catastrophe écologique majeure et que je ne trouve quasiment pas d'articles de fond pour étudier la chose avec un peu de recul. Je ne trouve que des infos sur le prix que ça coûte à BP, ou l'actualité des foirades de colmatage.
A côté de ça les journalistes continuent de parler du foot et de l'équipe de France. J'ai du mal à comprendre, à imaginer la bêtise qu'il faut pour s'attarder sur ces broutilles alors qu'une catastrophe énorme se passe dans la quasi indifférence.
Cette catastrophe, je pense que le Monde en subira les conséquences. Il existe une simulation informatique qui montre que le pétrole ne va pas rester sagement dans le golfe du Mexique mais va se répandre dans l'Atlantique.
Quelles vont être les conséquences de la libération d'autant de pétrole dans la mer ?
Ca n'intéresse personne cette question ?
Est-ce plus important de savoir si Anelka a dit enculé ou connard ou je ne sais quoi ?

La France est pourrie, et le seul intérêt de cette affaire de foot est de nous renvoyer notre propre pourriture à la figure.

Mise à jour: je viens de m'apercevoir que JPP est dans exactement le même état d'esprit que moi !
Un lien intéressant qui montre que je ne suis pas le seul à m'inquiéter.

Quand est-ce que les pays vont prendre conscience qu'il faut agir ! Tout le monde doit aider, BP ne doit pas être seul aux commandes, c'est invraisemblable, ce sont les fautifs, comment pourraient-ils réparer ?

lundi, mars 29 2010

YAB

Il vient de sortir une connerie qui ne pouvait m'échapper : "Rien n'est irréversible".
C'est vraiment une erreur grossière de la part d'un écologiste auto-proclamé. C'est idiot car il venait de parler du pétrole de façon réaliste et là il tombe dans le panneau en parlant des baleines à bosse dont la population à doublé depuis leur protection.
Alors c'est simple, quand on brûle du pétrole, c'est irréversible, tu suis YAB ? On ne peut pas refaire le pétrole à partir des gaz émis par la combustion. On a perdu le pétrole.
Allez, un autre exemple pour que ça rentre : quand on pollue un fleuve avec des PCB, c'est irréversible, la dépollution est impossible. On a perdu la possibilité de pêcher.
Un dernier pour la route : quand on ingère des substances radioactives, on est contaminé, on fait comment pour se décontaminer ?

Mais bon, faut rester optimiste hein ? Aller je remonte dans mon hélico. Ah c'est beau l'Afrique, il faut en profiter car ça ne va pas durer avec les chinois qui rappliquent, déjà qu'ils ont tué les abeilles chez eux, ils vont avoir du boulot en Afrique, il y a encore plein de choses vivantes...

dimanche, novembre 29 2009

Home

Bon ça y est, j'ai fini de regarder Home de YAB.
Pfff, c'est long et assez ennuyeux. Obligé de couper le son parfois tellement la musique est mièvre et insupportable.
J'ai pris ce film comme un documentaire et non comme un film artistique. En effet, la voix off qui distille son discours, son message, m'incite à le penser. Du coup comme documentaire je trouve qu'il manque pleins de choses : l'altitude à laquelle se trouve l'hélicoptère, le nom du pays survolé. Je trouve aussi que l'Europe n'est pas filmée. Pourquoi ? Il n'y a plus rien à sauver en Europe, tout est pollué, dévasté. Si c'est le cas il faut le filmer. Il faudrait aussi filmer sans hélicoptère car les hommes ne vivent pas dans un hélicoptère et ne peuvent voir de cette façon. Il faut leur faire découvrir ce qu'ils peuvent voir seul, sans avoir besoin d'hélicoptère.
Par ailleurs ce film semble constamment hésiter entre montrer la beauté du monde et montrer les saccages des hommes. Du coup cela rend le message un peu paradoxal, on pourrait le comprendre de cette façon : Voyez comme le monde est beau malgré tout ce que font les hommes, il reste beau.

Finalement, le fait d'utiliser un hélicoptère pour faire un film sur l'écologie est quand même gonflé et décrédibilise totalement le discours (la voix off), même si c'est compensé carbone. Ce que YAB ne comprend pas c'est l'entropie. Son hélicoptère pour voler, consomme du pétrole et ce pétrole est irrémédiablement transformé en énergie et en CO2. Normalement les écologistes évitent dans la mesure du possible d'accentuer l'entropie.
Alors je l'ai entendu se défendre là-dessus en disant que c'est ce qu'il a toujours fait et c'est ce qu'il sait faire le mieux. Ca veut dire qu'il demande aux autres de se remettre en question alors que lui ne fait pas le moindre effort pour trouver des alternatives a sa passion de l'hélicoptère. Grotesque. Je ne dis pas de ne faire aucune image d'hélicoptère mais de redescendre sur Terre parfois pour se confronter au quotidien des gens.
Pour conclure je trouve ce film inutile, incohérent et mensonger.

samedi, octobre 10 2009

A ne pas manquer

l'émission sur ARTE mardi 13 :

Déchets, le cauchemar du nucléaire

Cette émission est programmée, sera-t-elle diffusée ?