samedi, juillet 2 2016

Invasion

Il existe un certain nombre de films américains qui décrivent une situation d'invasion de la Terre par des extra-terrestres. Les extra-terrestres sont en général très laids et évidemment très méchants.
Qu'ils soient méchants, cela peut se comprendre, après tout ils veulent nous tuer et prendre notre place sur la Terre. Par contre qu'ils soient laids je n'ai toujours pas compris pourquoi. Alors parfois ils peuvent prendre l’apparence humaine pour mieux nous tromper. Ca fait moins d'effets spéciaux.
Bon alors que se passe-t-il ?
Et bien les humains retroussent leur manches, oublient leurs querelles et bottent le train de ces ET indésirables.
Alors tout ça c'est très beau mais cela me renvoie à l'époque où les USA étaient le pays des indiens d'Amérique et que les envahisseurs étaient des hordes de cinglés venant d'Europe. Les indiens ont bien essayé de résister à l'envahisseur mais ces cons-là avaient des lasers armes perfectionnées et donc une supériorité technique décisive. Ils n'avaient aussi aucun honneur ce qu'il leur a permis de berner les tribus qui n'étaient pas du tout habituées à une telle hypocrisie.
Bref les jeux étaient faits d'autant que les colons s'estimaient dans le droit de conquérir ces terres qui semblaient-il ne servaient à rien. Ils ne comprenaient ou ne voulaient pas comprendre la vie que menaient les tribus. Alors quand Dieu est avec nous on massacre sans se poser de question.
Des cinglés je vous dis.
Donc pour en revenir au cinéma, je n'ai pas encore vu dans ces films d'extra-terrestres belliqueux une petite allusion à la façon dont les USA se sont créés. C'est donc pour moi d'une parfaite hypocrisie et d'un très grand cynisme.
Les USA participent aux plus grands massacres guerriers sur la Terre et Hollywood voudrait nous faire croire que ce pays est solidaire de tous les résistants à l’envahisseur.
Maintenant que j'y pense c'est désormais l'Europe qui est doublement envahie d'un côté par l'impérialisme culturel et économique US et d'un autre côté par des hordes de sauvages d'Afrique et du Moyen-Orient qui ne veulent pas se battre pour défendre leur pays, préfèrent forcer l'entrée de celui des autres, massacrer et violer, le tout en braillant au nom de leur infâme déité régressive.
Alors si on suit l'enseignement d'Hollywood, il faut prendre les armes et botter le train aux envahisseurs.

jeudi, juillet 17 2014

Ce qu'on dit de l'Ukraine

Le problème de l'Ukraine est compliqué. J'essaye donc de rassembler ici des liens vers des articles et des vidéos qui permettent de mieux comprendre ce qui s'y passe.

Synthèse (les-crises.fr)

Régis Chamagne

Michel Collon (vidéo) Michel Collon Michel Collon

François Asselineau

Jacques Sapir

Robert Perry

mercredi, août 22 2012

La diplomatie euro-atlantiste

Ashton et Clinton

L'image originale est issue de l'article de François Asselineau : L’exemple du Bahreïn : L’alignement complet de l’UE et de la politique française sur Washington.

Voici l'extrait qui commente cette image (que j'ai retouchée bien sûr) :

''4 décembre 2009 : les deux responsables en chef de la diplomatie euro-atlantiste se rencontrent au quartier général de l’OTAN à Bruxelles. La posture et le type de présence de chacune des deux femmes fait ressortir, de façon presque gênante, qui commande à qui :

À droite, Mme Hillary Clinton, Secrétaire d’État américaine. Avec son manteau rouge vif de grand couturier, sa permanente et ses mèches soigneusement colorées, son sourire carnassier et son regard assuré et triomphant, Mme Clinton est clairement la patronne.

À gauche la baronne Ashton of Upholland, « Haute Représentante de l’Union européenne pour pour les affaires étrangères et la politique de sécurité‎ » . Avec son vêtement clownesque, sa coiffure « maison » comme si elle sortait de la douche, sa tête légèrement baissée et rentrée dans son quintuple menton, et son air de chien battu, la Baronne Ashton est clairement la subordonnée.''

dimanche, juin 12 2011

USA mad forever

Je suis en train de regarder Platoon, un film qui dénonce l'absurdité de la guerre au Vietnam. Combien de films sur le sujet, 10, 20 ?
Finalement cela n'aura servi à rien. La guerre en Irak et en Afghanistan (rappelez-vous Rambo 3 et la guerre absurde de l'URSS !) sont des guerres illégales dans lesquelles la folie et la sauvagerie sanguinaire des USA s'exercent sans contrôles.
30 ans après ils prennent les mêmes soldats paumés, jeunes, incontrôlables, pour des mauvaises raisons et recommencent les massacres en toute impunité. Non seulement en toute impunité mais avec l'aval de la population qui croit que c'est pour apporter la démocratie. Comment peut-on croire des histoires pareilles ? Remarque, elle croit en tellement de choses invraisemblables que celle-la en devient crédible finalement.
La vérité (au moins une partie) est plus terre à terre, il faut du pétrole pour les 4x4 et il faut aussi et surtout alimenter les profits des industries de la guerre.
Je pense que désormais (et depuis déjà longtemps) il y a en permanence une guerre quelque part pour les pays occidentaux vendeurs d'armes. Il y a tellement de démocraties (et de proies pour le FMI) à installer que les occasions ne manquent pas.
Tiens, ça me fait penser à un bouquin La guerre éternelle de Joe Haldeman, un ancien de la guerre au Vietnam. La boucle est bouclée.

lundi, mars 7 2011

Le pétrole encore et toujours ...

Cet article et video est proprement stupéfiant.
En gros pour résumer ce que je comprends, les USA ont forcé dans les années 70 les pays Arabes possédant du pétrole, à acheter des bons du trésor US en échange de leur laisser la production du pétrole. Les USA ne feraient qu'acheter leur pétrole.
Maintenant, les Arabes n'arrivent plus à fournir le pétrole à cause des troubles présents et à venir dans ces pays, ce qui semble être prévu par les USA. Du coup le dollar va chuter à euh rien. Leurs bons du trésors ne vont plus rien valoir du tout.
C'est alors que les USA vont faire repartir leur production de pétrole (je pensais qu'ils n'en avaient plus !) et racheter tout ce qu'il y a à acheter, y compris leur dette.
Il est dit que les USA pourraient produire du pétrole (champ Bakken dans le Montana et Stanberry, quasi pas besoin de raffinage, 2000 milliards de barils), pour $16 le baril, et qu'ils vendraient le gallon à $7 !!!
Et il y en aurait pour 30 ans !!!! Ils attendent juste que le baril arrive à $200.

On vit une époque formidable où la bonté de l'homme envers son prochain est mise en œuvre chaque jour.

Mise à jour : Un article qui contredit tout cela.
En fait quand j'y pense, je me dis que si ils avaient vraiment beaucoup de pétrole, ils auraient du l'utiliser depuis longtemps au lieu de s'enfoncer dans la crise économique.
Ah la la, internet met constamment au défi notre sagacité !

lundi, janvier 24 2011

Nos amis les USA

Plein d'informations intéressantes sur nos amis des USA (CIA, NSA ...) dans cet entretien avec Thierry Meyssan, dont certaines sont recoupées par La stratégie du choc.

Quel monde de dingue quand même. Certaines personnes sont des criminels d'état, commettent des atrocités sans nom et ne rendent compte à personne, du moins pas à la population. Par contre le citoyen lambda qui marche en dehors des clous est immédiatement sanctionné, parfois même sanctionné sans raison (voir l'affaire d'Outreau) juste préventivement au cas où (je sais l'exemple n'a rien à voir avec les USA mais on pourrait citer les arrestations arbitraires faites après le false flag du 11/9).
En faisant référence à l'entretien : comment se débarrasser de cette ingérence des USA dans la vie des gens de tous les pays du monde ?
Déjà je pense qu'en sortant de l'Europe et de l'OTAN comme le suggère l'UPR, on doit retrouver quelques libertés. Mais comment sortir de l'Europe alors que le fait même d'évoquer le sujet fait sortir les yeux de la tête de tout le monde, tellement les gens sont intoxiqués par la désinformation permanente (merci Bernard Guetta).
En considérant juste les faits : est-ce que l'Europe actuellement est une réussite ?
Si non, est-ce que les dirigeants européens prennent des mesures de nature à améliorer notre vie future (plus de boulot, plus de social, plus de libertés...) ?
Je ne sais pas mais pour moi les réponses sont évidentes. Combien de temps faut-il essayer un système avant de se rendre compte qu'il est foireux et en changer ?

vendredi, janvier 21 2011

On sait ce qu'ils font...

...et on sait où cela va mener.

Lisez La stratégie du choc de Naomi Klein, j'en suis qu'au quart pour le moment. C'est une lecture passionnante qui revient en premier sur le passé des pays sud-américains comme le Chili confrontés à la dictature et l'ultra-libéralisme économique, sachant qu'ils fonctionnaient très bien avant dans le socialisme. J'ai été frappé par l'implication des USA dans les coups d'état pour instaurer ces dictatures. Alors on nous dit que les USA sont un pays ami. Mais il faut se rendre compte de ce que ce pays ami a fait contre les peuples d'Amérique du sud. Les USA ont plongés ces populations dans des massacres, des arrestations arbitraires, dans la torture. Tout ça parce qu'ils n'aiment pas les socialistes et qu'ils veulent imposer leur modèle économique. C'est de la folie furieuse. Evidement je ne parle pas de l'Afghanistan et de l'Irak car j'en suis pas encore arrivé là dans la lecture mais le parallèle est vite fait.
C'est aussi une lecture très effrayante car cela explique les mécanismes pour aboutir à un seul résultat : supprimer les classes moyennes, appauvrir la majorité pour enrichir une minorité au pouvoir. Dis comme cela ça parait banal mais les mécanismes par lesquels cela passe sont tellement proches (en beaucoup plus brutal quand même, à l'époque de Pinochet) de ce que la France vit depuis que la droite est au pouvoir (et même ceux d'avant en fait) qu'on est forcé d'être effrayé par la prévision que cela induit.
Alors, on ne peut pas dire que les dirigeants ne savent pas ce qu'ils font. C'est l'inverse, ils savent exactement ce qu'ils font et ce n'est pas pour le bien de la majorité, il faut s'en rendre compte.
Quand j'entends parler de la suppression des services publiques, de LOPPSI, de HADOPI, des propositions honteuses de MAM pour mater les tunisiens, de l'interdiction d'appeler au boycott des produits d'un pays qui massacre des milliers de gens et qui les enferme dans une prison à ciel ouvert (difficile de trouver lequel hein ?), je me dis que tout ça va dans le même sens : priver les gens de liberté, les surveiller car ils ont et vont avoir de plus en plus de raisons de se rebeller contre le pouvoir. Il faut donc préparer le choc.
Ce serait bien quelqu'un fasse la liste de toutes les libertés qu'on a perdues depuis 20 ans, de tous les services publiques bradés au privé, de toutes les régressions sociales qu'on a du accepter sous la menace de délocalisation. Je pense qu'une liste pareille aurait un impact fort sur les esprits.

La France et les pays européens sont vraiment sur une pente très dangereuse et j'ai peur que les gens ne le découvrent trop tard. Il y a pourtant un faisceau convergent d'indices mais c'est l'histoire de la grenouille dans l'eau qui chauffe...

vendredi, octobre 10 2008

USA: les points sur les i

Dans le numéro d'octobre de "La chronique", Amnesty International se fend d'un article plutôt intéressant sur le bilan de Bush. Une sorte de résumé chronologique des 8 ans, et en particulier des actions agressives des USA. Je ne peux résister à vous en donner quelques extraits :

"Le bourbier irakien, les scandales autour de la présidence ont affaibli les institutions démocratiques aux Etats-Unis et porté un coup au moral de la société."
"Bush devient président en décembre 2000 par la grâce des membres les plus conservateurs de la Cour suprême et par la légitimité du suffrage universel."
"Pour justifier une seconde guerre dans la région du Golfe, Bush et les "faucons" qui l'entourent forgent une série de mensonges destinés à manipuler une population subjuguée et désorientée par les attaques dont le pays vient d'être victime."

Je pourrai citer tout l'article mais je vais m'arrêter là, je fatigue. Je termine par une série de chiffres assez révélateurs:

  • taux de pauvreté global en 2006 : 12,3%
  • taux chez les noirs : 24%
  • taux d'incarcération : 750/100000 (10 fois plus qu'en France)
  • le taux d'incarcération comprend : 1 blanc sur 106, 1 hispanique sur 36, 1 noir sur 15 (1 sur 9 entre 20 et 34 ans)


Encore une fois l'image (cliché) de tous ces golden-boys qui gagnent des millions en spéculant et dépensent en voitures de sport ou autre produit de luxe, me vient à l'esprit, et je ne ne peux m'empêcher de penser que l'argent qui s'accumule d'un côté manque de l'autre, et entraîne la violence.

samedi, décembre 29 2007

1984

Un film qui fait l'association entre ce qui se passe aujourd'hui dans les media aux USA et le livre de Georges Orwell. J'ai lu ce livre il y a très longtemps pensant à l'époque qu'il décrivait une situation passée, l'allemagne nazie, tout en étant visionnaire sur le futur, l'Union soviétique qui était déjà un peu du passé à cette époque.
Je découvre (pas vraiment en fait) que c'est la réalité d'aujourd'hui aux USA et certainement en France aussi. Mais évidemment la politique ça n'intéresse personne, on n'y comprend rien, et puis on peut rien y changer hein ?
Il serait peut-être temps que les gens se demandent pourquoi étant en démocratie, avec un gouvernement élu (?), censé l'être pour le bien des citoyens, les choses ne vont pas si bien que cela. C'est peut-être qu'on n'est plus en démocratie, et que les gens au pouvoir ne se préoccupent pas des citoyens mais des élites dont ils font partie.
Alors la question est de savoir comment ces élites vont censurer Internet puisque c'est le dernier bastion d'un peu de liberté.
Ils vont trouver un moyen vous pouvez en être sûr, sous prétexte par exemple de protéger le droit des auteurs.
Alors soyez attentifs dans les mois, les années qui viennent car l'art de la diversion est particulièrement élaboré dans la dernière version en date de Big Brother.

jeudi, août 23 2007

USA : nouvelle peine de mort

D'après le rapport 2007 d'Amnesty International, plus de 70 personnes sont mortes aux Etats-Unis en 2006 après avoir été touchées par des fléchettes de pistolets paralysants à décharges électriques. Pour des armes non mortelles ça fait beaucoup.

Dans le même temps 53 personnes ont été exécutées.

Ces deux chiffres mis côte à côte sont choquants. Cela veut dire que la police à mis à mort plus de personnes que les tribunaux. Tout ça pourquoi ? Parce que certains policiers se sentent menacés, ils ont peur, ils sortent leurs pistolet électrique pour se défendre. Il y a là un renversement de situation, les policiers ne sont-ils pas là pour défendre les citoyens ? Je ne comprend pas que des policiers aient peur. Cela indique qu'il ne reçoivent pas de formation suffisante. Pour moi tant qu'un policier n'est pas menacé d'une arme quelconque il n'a aucune raison d'utiliser les pistolets paralysants.
En fait on préfère donner des armes supplémentaires plutôt que des formations, c'est plus facile.
Evidemment, ces armes vont arriver en France tôt ou tard...

Rectification: ces armes sont déjà utilisées en France, ça s'appelle des Tasers, je viens d'en entendre parler sur France Info. Un policier l'aurait utilisée car étant menacé par une personne possédant un poignard. Je trouve quand même invraisemblable qu'un policier ne puisse pas désarmer quelqu'un avec toutes les techniques de combat à mains nues qu'il existe. Ca rejoint ce que je disait plus haut.

mardi, janvier 31 2006

Diego Garcia

Connaissez-vous l'ile Diego Garcia ? non ? Et bien c'est une petite ile de l'océan indien à mi-chemin de l'inde, de l'afrique, de l'indonésie qui est occupée par une base navale des Etats-Unis d'amérique. Très pratique pour envoyer des avions bombarder l'Irak par exemple. Le problème c'est que les habitants de cette ile (archipel des Chagos, qui n'était pas déserte) ont été expulsés dans les années 1960 et se retrouvent dans des bidonvilles de l'ile Maurice.

Merci les Etats-Unis, pays des libertés !

En fait cette ile appartient au Royaume-uni et le bail des Etats-Unis se termine en 2016. Alors en 2016, est-ce que les Etats-Unis vont partir et laisser les habitants originaires de l'ile revenir, hein ? A votre avis ?